L’Eglise catholique n’a pas un problème de décrispation

L’Eglise catholique n’a pas un problème de décrispation

Devant le conseil de sécurité de l’ONU, le mercredi 7 mars 2018, le vice-premier, ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale, Leonard S

Des jeunes ont effectué un concours le dimanche 04 février 2018 dans le cadre de la réforme de l’administration publique
Sankuru : la CENCO rappelle le droit de la liberté de culte
L’Indépendance dansée au Centre culturel congolais Le Zoo

Devant le conseil de sécurité de l’ONU, le mercredi 7 mars 2018, le vice-premier, ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale, Leonard She Okitundu, a dénoncé entre autres l’utilisation abusive du concept décrispation qui, pour lui, devrait être appliqué à toutes les parties.

Pour le vice-premier, « la décrispation doit concerner tous les acteurs tant de la Majorité, de l’Opposition que de la Société Civile dont l’Eglise Catholique ainsi que les partenaires internationaux qui doivent poser des actes dans le sens souhaité, celui d’accompagner constructivement d’une manière paisible le processus politique qui doit mener aux élections ».

Il a, par ailleurs, rassuré, devant l’ONU que le gouvernement congolais continue de travailler pour appliquer l’accord de la Saint Sylvestre dans son intégralité notamment, dans son volet décrispation.

Il est clair que le vice-premier ministre She Okitundu n’a pas été objectif devant les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies. Il se dégage clairement qu’il a cherché à créer de l’amalgame pour distraire ses interlocuteurs.

Léonard She Okitundu sait pertinemment bien qu’en ce qui concerne le volet de la décrispation politique dans l’Accord de la Saint-Sylvestre, l’Eglise catholique a joué sa partition et que toute la situation se trouve maintenant entre les mains du gouvernement.

Ce n’est pas l’Eglise catholique qui maintient en prison Eugène Diomi Ndongala ou Jean-Claude Muyambo et d’autres prisonniers d’opinion. Ce n’est pas la CENCO qui contraint toujours à l’exil Moise Katumbi et tant d’autres compatriotes.

Dans ses différents messages, la CENCO ne cesse de plaider pour une décrispation de la sphère politique congolaise.

Léonard She Okitundu ferait mieux de revisiter l’Accord de la Saint-Sylvestre pour mieux informer ses interlocuteurs, surtout au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU

DIA

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :