L’ECC appelle la CENI à offrir à la nation rien que la vérité des urnes

L’ECC appelle la CENI à offrir à la nation rien que la vérité des urnes

« Nous espérons que la CENI accomplira ses promesses d’offrir à la nation la vérité, rien que la vérité des urnes », soutient le représentant de  l’Eg

Jean Robert Mwamba: « Il est temps que la main droite du Seigneur fasse éclater sa puissance dans ce pays »
Shadary le dauphin, parmi les sanctionnés de l’Union Européenne
Coupe du monde de la FIFA Russie 2018 : Le coup d’envoi pour ce jeudi 14 juin

« Nous espérons que la CENI accomplira ses promesses d’offrir à la nation la vérité, rien que la vérité des urnes », soutient le représentant de  l’Eglise du Christ au Congo (ECC) dans une déclaration signée par son président national le Révérend André Bokundoa, le mardi 8 janvier 2019 lors d’une conférence de presse.

Pdt ECC Bokundoa

Président ECC Bokundoa

Le peuple congolais toujours dans l’attente interminable de l’annonce du résultat provisoire des élections du dimanche 30 décembre 2018, entre temps les responsables des confessions religieuses ne cessent de lancer des appels à la paix et à la patience tout en espérant la véracité de la part de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

L’Eglise protestante exhorte la CENI à ne pas entacher la crédibilité des résultats tant attendus  : «  Nous espérons après une attente de deux ans, la CENI accomplira ses promesses faites devant Dieu et devant la nation d’offrir à la nation la vérité rien que la vérité des urnes. Nous exhortons la CENI à poursuivre sa mission d’institution d’appui à notre fragile démocratie telle qu’elle lui est consacrée».

Dans son rapport d’observation des élections, l’ECC affirme que certains chefs des centres  et bureaux de vote ont empêché les observateurs et les témoins d’accéder aux procès verbaux (PV) : « Nous déplorons le comportement de certains chefs des centres de vote qui ont empêché les différents observateurs et témoins d’accéder à des procès verbaux », indique le rapport.

L’ECC relève aussi dans son rapport le « dysfonctionnement des plusieurs machines à voter dans plusieurs bureaux de vote ». Elle déplore également la difficulté éprouvée par les électeurs de retrouver les noms sur les listes affichées devant les bureaux de vote et ce, dans plusieurs parties du pays et le « grand retard » avec lequel certains centres et bureaux électoraux ont débuté les opérations.

Le comportement de certains candidats présidents de la république qui ont crié victoire avant même la publication des résultats n’as pas manqué sa place dans le rapport de L’ECC qui l’a déploré.

Prisca Materanya

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :