Le virus Ebola se propage dans la province de l’Ituri

Le virus Ebola se propage dans la province de l’Ituri

Le virus Ebola poursuit sa propagation à l'est du pays. Après la province du Nord-Kivu, la maladie atteint la province de l'Ituri où un cas de maladie

Mgr Ayikuli Sosthène : L’exploitation des ressources naturelles à la base de l’insécurité en Ituri
La Monusco demeure active sur les questions sécuritaires dans l’Est et le Nord de la RDC
RDC-sécurité: « Une rébellion en gestation en Ituri », affirme l’armée

Le virus Ebola poursuit sa propagation à l’est du pays. Après la province du Nord-Kivu, la maladie atteint la province de l’Ituri où un cas de maladie et un  décès ont été enregistrés et  confirmés par le ministère de la Santé publique.

Le docteur Bathé Munzoloko, directeur général de la riposte contre Ebola, a déclaré que ce premier cas de maladie a été découvert dans le territoire de Mambasa, dans un centre de santé qu’on appelle « Mandima ».

Abdallah Pene Mbaka, gouverneur de l’Ituri, a expliqué qu' »il y a une jeune fille en provenance du Nord Kivu, qui s’est rendue à l’aire de santé de Katanga, dans la zone de santé de Mambasa, pour rendre visite à sa famille. Elle a perdu la vie suite au virus d’Ebola. Selon le gouverneur, en arrivant en famille, la jeune fille a développé des symptômes du virus Ebola avec des fortes fièvres pendant 4 à 5 jours et autres symptômes. En allant au centre de santé, les échantillons prélevés ont prouvé que la jeune fille était déjà atteinte de ce virus.

Au delà de tout cela, le lundi 13 août à l’hôpital général de référence de Beni au Nord Kivu, un nouveau cas de décès a été enregistré , a signalé le maire de la ville de Beni au cours de la parade qui a eu lieu le même jour à Beni.

Le ministère de la Santé publique a informé que les équipes de prise en charge des Centres de Traitement d’Ebola à Beni et Mangina (Nord-Kivu) ont commencé à utiliser la molécule thérapeutique Mab 114 dans le cadre du traitement des malades atteints de la Maladie à Virus Ebola.

Signalons que le Mab 114 découle des recherches faites par le Professeur Jean-Jacques Muyembe sur le sérum d’un survivant de l’épidémie d’Ebola à Kikwit en 1995. Le Mab 114 est ainsi devenu la première molécule thérapeutique à être utilisée dans le cadre d’une épidémie d’Ebola active en République Démocratique du Congo, a signalé le ministère de la Santé.

Maryanne Kaputo, stagiaire Ifad

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :