Le RAREC déplore la situation dangereuse de la RDC

Le RAREC   déplore la situation dangereuse de la RDC

« Certaines contraintes de la RDC en ruine contraignent notre peuple à vivre dans une misère profonde qui l’accable de plus en plus chaque jour comme

Un général onusien face au développement sécuritaire inquiétant à Uvira
Grève des employés des Asiatiques du secteur du commerce conséquence de l’ absence de vision économique gouvernementale
Présence effective des partis politiques sur le terrain et présentation publique de la liste des partis politiques deux demandes de l’Acaj

« Certaines contraintes de la RDC en ruine contraignent notre peuple à vivre dans une misère profonde qui l’accable de plus en plus chaque jour comme en témoigne la dépréciation quotidienne de notre monnaie face aux devises étrangères », a déclaré à la presse Mpoy- Kamulayi Lumbala, président du Rassemblement des Acteurs de la Renaissance du Congo (RAREC).

Mpoy- Kamulayi Lumbala Président du RAREC

Mpoy- Kamulayi Lumbala Président du RAREC

C’était le vendredi 15 décembre 2017 au cours d’un point de presse qu’il a animé dans la salle de conférence de Reine de la Paix, dans la commune de la Gombe. Ce point de presse portait sur l’entendement du dernier message des évêques de la CENCO face à la situation dangereuse, tragique et ultra alarmante qui prévaut actuellement en RDC.

Le président de RAREC estime que cette situation dangereuse  et ultra alarmante a conduit son organisation à sortir des sentiers battus pour chercher une solution simple et économique qui devra permettre au pays de prendre un nouvel élan pour apporter l’espoir de lendemains meilleurs à nos enfants et à nos petits enfants.

RAREC a trouvé cette solution simple et économique ; il l’a exposée sommairement dans un article intitulé «  Alternance politique : La société civile veut obtenir le découplage de la présidentielle des législatives » que votre confrère le Potentiel a publié sous la plume de M. Olivier Dioso, dans sa livraison no 7193 du 11 décembre 2017. Pour lui, ce découplage permettra d’aller vite aux élections en suivant le calendrier publié par la CENI.

Le président de la RAREC a dit aux congolais que le moment est venu de sortir notre pays de l’imbroglio actuel dans lequel les politiciens de tous bords l’ont plongé sciemment  et délibérément aux seules fins d’assouvir leur soif du pouvoir et de l’argent facile et mal acquis.

Dans son mot de circonstance, Mpoy- Kamulayi a expliqué que RAREC n’est pas un parti politique, mais plutôt une association sans but lucratif qui a pour mission de faire renaître notre pays et recouvrir sa dignité.

Laurianne Lolo Mpotambwa (Stagiaire)

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :