Le public n’est pas resté indifférent à la présence de Tshisekedi à la messe de Pâques célébrée par le cardinal Monsengwo

Le public n’est pas resté indifférent à la présence de Tshisekedi à la messe de Pâques célébrée par le cardinal Monsengwo

La participation du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à la messe de pâques, le dimanche 21 avril en la cathédrale Notre Dame d

Une messe de requiem en mémoire des martyrs de la répression du 21 janvier 2018 sera dite ce vendredi 09 février 2018
Des couples jubilaires ont reçu des diplômes de fidélité et aptitude conjugale des mains de l’archevêque de Kinshasa
Pape François : « demander la grâce de la honte »
Le Président Félix Tshisekedi saluant le Cardinal Monsengwo à la messe pascale

Le Président Félix Tshisekedi saluant le Cardinal Monsengwo à la messe pascale

La participation du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à la messe de pâques, le dimanche 21 avril en la cathédrale Notre Dame du Congo n’a pas laissé indiffèrent des chrétiens catholiques qui ont exprimé leurs appréciations de ce geste du chef de l’Etat à l’égard de l’Eglise catholique et vice versa.

Plusieurs personnes et médias ont interprété de différentes manières l’accueil de l’Eglise et les propos du cardinal Laurent Monsegwo Pasinya qui a souhaité un fructueux mandat à Tshisekedi : « Que le mandat du Président Félix Tshisekedi soit bénéfique pour le peuple de Dieu ».

«  Pour ma part ce geste du cardinal Monsegwo est une contradiction, connaissant que le mandat de Félix Tshisekedi n’est pas légitime, surtout connaissant la vérité des urnes, il ne devait pas lui réserver de telles honneurs », s’est exprimé M. Shabani membre du PPRD et agent de l’état.

Baudouin Safari, catholique engagé, pense que ce geste est une célébration du réalisme politique : « l’Eglise dans son rôle de père a le devoir d’accueillir toute personne sans exception. Et les évêques, tout comme le cardinal en tant que des citoyens, ils ont le devoir de respecter les institutions de la république et Felix Tshisekedi est reconnu Président de la RDC par les institutions. Le souhait du Cardinal Monsegwo est vraiment légitime c’est un geste du réalisme politique fondé sur le bien-être du peuple en premier ».

« Un geste aussi louable de la part du président Felix Antoine Tshisekedi qui reste humble, respectueux et reconnaissant jusque-là à l’égard des autorités de l’Eglise catholique. Car n’oublions pas que le combat pour le changement a  été motivé et soutenu à 80 % par l’Eglise. Cette église qui a aussi promis de l’accompagner dans la déclaration des évêques après son investiture », a renchéri M. Safari.  

Prisca Materanya.

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :