Le Programme alimentaire mondial a besoin de 135 millions des dollars pour le Kasaï

Le Programme alimentaire mondial a besoin de 135 millions des dollars pour le Kasaï

 « Le Programme alimentaire mondial (PAM) a besoin de 135 millions des dollars américains pour le Kasaï pour les 8 mois à venir et 139 millions su

Un avion du PAM s’est écrasé et a fait 4 blessés à Kamonia au Kasaï
L’abbé Pierre Kabamba en insecurité dans le diocèse de Mbuji-Mayi.
Enquête sur les massacres au Kasaï :la communauté internationale demande la collaboration et l’honnêteté des dirigeants congolais

David Beasley, directeur exécutif du PAM

 « Le Programme alimentaire mondial (PAM) a besoin de 135 millions des dollars américains pour le Kasaï pour les 8 mois à venir et 139 millions supplémentaires des dollars pour le reste du pays », a plaidé David Beasley, directeur exécutif du PAM. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le lundi 30 octobre 2017 à l’Hôtel du fleuve.

Le directeur exécutif du PAM vient de passer 4 jours au pays et a visité Tshikapa, Kananga, Goma et Kinshasa. Son voyage en RDC avait pour but de venir faire un plaidoyer pour des millions des Congolais affectés par l’insécurité alimentaire, exacerbée par des conflits armés.

A l’issue de sa tournée, il a avancé des chiffres qui font mal au cœur. Il a signalé que 7,7 millions des personnes sont dans l’insécurité alimentaire sévère, 2 millions d’enfants sont malnutris, et 2 autres millions sont modérément malnutris. En  outre, il a indiqué qu’il y a 600.000 enfants qui souffrent de la faim en RDC.

Répondant à une question de la presse relative aux chiffres, David Beasley a dit que « ce n’est pas dans l’habitude du PAM d’exagérer les chiffres. Les chiffres avancés proviennent des évaluations effectuées avec les équipes du gouvernement congolais ».

« Nous avons besoin de cet argent maintenant pour sauver des vies humaines », a martelé le numéro 1 du PAM, même si les bailleurs des fonds son fatigués de financer l’activité humanitaire en RDC.

Il a signalé que le PAM a déjà puisé 25 millions des dollars dans ses fonds internes pour agir sur terrain et il espère que la communauté internationale va s’impliquer pour résoudre les conséquences de ces conflits. David Beasley reste convaincu que la situation deviendra très critique si les bailleurs ne réagissent pas.

Durant son voyage, le directeur exécutif du PAM a déclaré qu’il a rencontré les autorités congolaises à tous les niveaux, y compris le chef de l’Etat, qui lui ont donné l’assurance de résoudre ces problèmes.

L’Agence se fait le devoir de répercuter une phrase du numéro 1 du PAM lors de cette conférence : « Ce que nous avons vu est très horrifiant. La vie des enfants, des pères des familles, des mères des familles est très choquante, particulièrement au Kasaï ».

Signalons la présence au cours de cette conférence de Lola Castro, directrice régionale, et Claude Jibidar, le directeur pays du PAM.

Jean-René Bompolonga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :