Le président sud-africain a foulé le sol congolais

Le président  sud-africain a foulé le sol congolais

Le vendredi 10 août 2018, le président  de la République d'Afrique du Sud (RSA), Cyril Ramaphosa, a foulé le sol congolais, par l'aéroport de N'dj

La police et l’armée déployées aux endroits stratégiques de Kinshasa
Kermesse au Rond-point Huilerie Nyangwe transformé en urinoir public
La rencontre entre Kabila et les grandes entreprises minières aujourd’hui n’est pas de bon augure

Cyril Ramaphosa élu nouveau président de l’ANC

Le vendredi 10 août 2018, le président  de la République d’Afrique du Sud (RSA), Cyril Ramaphosa, a foulé le sol congolais, par l’aéroport de N’djili, à bord d’un avion présidentiel en provenance de Johannesburg, pour une visite de travail avec son homologue congolais, Joseph Kabila.

Il est accompagné de ses ministres des Relations internationales et de la Sécurité de l’Etat.

L’on se demande pourquoi cette visite intervient juste après quelques jours de la désignation du dauphin du président Kabila, M. Emmanuel Ramazani Shadary et de la clôture du dépôt des candidatures à la Présidentielle.

Bien des gens pensent que c’est pour des relations diplomatiques, que le président Cyril a pensé à rencontrer son homologue, le féliciter également pour avoir respecté  la constitution et tenu à sa parole de ne pas briguer un troisième mandat.

Ils ne manqueront certainement pas à aborder les questions sur l’avancement du processus électoral  en RDC lors de leur entretien.

Le président Cyril Ramaphosa ne doute pas de l’engagement de Joseph Kabila à organiser les élections le 23 décembre prochain.

« Nous avons reçu un rapport, le président congolais Joseph Kabila était au Rwanda, il a confirmé que les élections auront bel et bien le 23 décembre », avait fait savoir le Président Sud-africain au micro de France24 dans le cadre d’un entretien exclusif en marge du sommet de l’Union Africaine, le mardi 3 juillet 2018.

Signalons que la RSA a toujours entretenu des très bonnes relations avec la RDC, raison pour laquelle, le chef de l’Etat sud-africain qui dirige aussi la Communauté pour le développement de l’Afrique Australe (SADC), se donne le devoir de rencontrer son homologue pour l’encourager.

Cette visite du Président sud-africain est la première en RDC depuis son accession à la magistrature suprême de son pays, en février 2018

Ruth Lutu/stagiaire

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :