Le Président Sassou N’Guesso dote la paroisse Notre Dame de l’Assomption d’Oyo d’une nouvelle chapelle

Le Président Sassou N’Guesso dote la paroisse Notre Dame de l’Assomption d’Oyo d’une nouvelle chapelle

Le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso a inauguré, le 10 mars 2019, la nouvelle chapelle catholique de la paroisse Notre Dame de l'Assom

Brice Arsène Mankou : La diaspora n’est pas un problème pour le Congo, mais une solution dans une situation de crise
Coopération bilatérale Paris – Brazzaville : L’AFD annonce la relance des trois grands projets en 2019
Eternelle Afrique centrale francophone. Vains retours de Moïse Katumbi en RDC en 2018 et retours ratés de Bernard Kolélas au Congo Brazzaville dans les années 2000

Le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso a inauguré, le 10 mars 2019, la nouvelle chapelle catholique de la paroisse Notre Dame de l’Assomption d’Oyo. Le 10 mars est la date anniversaire de la naissance de sa fille aînée Edith Lucie Bongo Ondimba, ancienne première dame du Gabon. Le Chef de l’Etat congolais qui a financé la construction de cet ouvrage en souvenir de la volonté de sa regrettée fille aînée, a remis les clés à monseigneur Abagna Mossa, évêque d’Owando.

Le président Denis Sassou N’Guesso couchant quelques mots dans le livre d’or de la Chapelle

Construit à côté de l’ancienne chapelle, ce nouveau bâtiment est un cadeau de plus du chef de l’Etat à  l’Eglise catholique et à  ses fidèles.  Avant sa mort, sa fille, feue Edith Lucie Bongo Ondimba, avait fait la promesse de doter la paroisse d’Oyo d’un temple qui aspire à l’ère du temps. La réalisation de cette belle architecture par le Président Dénis Sassou Nguesso vient de concrétiser le rêve de sa fille. D’une capacité d’accueil de 700 places assises,  l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo est désormais citée parmi les meilleures paroisses du Congo. Après sa consécration et sa bénédiction, trois temps forts ont marqué l’évènement qui a  abrité sa première célébration eucharistique. La première était la bénédiction de la cloche dénommée Edith Lucie Bongo Ondimba et la bénédiction de la porte  d’entrée centrale de l’église par Mgr Victor Abagna Mossa, suivies du dévoilement de la plaque inaugurale et de la remise des clés de l’église par le mécène Dénis Sassou N’Guesso.

Le président de la République Denis Sassou et la première dame Marie Antoinette Sassou

La liturgie de la messe dont les enseignements sont tirés du livre de Deutéronome 26 verset 4 à 10, de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains chapitre 10, verset 8 à 13 et l’évangile de Luc chapitre 4 verset 1 à 13 étant le deuxième temps fort, l’eucharistie fut le troisième temps fort de l’inauguration de ce bijou. A la fin du culte, Mgr Victor Abagna Mossa a gratifié le président de la République d’une Bible et des tableaux. On rappelle que le président Denis Sassou-N’guesso est arrivé à Oyo le vendredi 8 mars 2019 dans l’après-midi. Son séjour dans cette localité du département de la Cuvette au nord du Congo s’inscrit dans un cadre strictement privé. Avant que le chef de l’Etat procède à l’inauguration de la chapelle, deux journées médicales Edith Lucie Bongo

Edith Lucie Bongo Ondimba

Ondimba ont eu lieu à Oyo les 8 et 9 mars 2019. Elles étaient placées sous le thème : « Défi de l’Afrique face aux maladies tropicales émergentes et réémergences » et il a été ouvert une série d’activités commémoratives de 10 ans de la disparition de celle à qui ces journées sont dédiées. Transformées en association à but non lucratif, les journées médicales Edith Lucie Bongo Ondimba avaient pour objectif : la contribution au renforcement des capacités des professionnels de la santé au Congo ; la prévention des pathologies graves les plus fréquentes au Congo ; l’appui à l’organisation des manifestations scientifique ; la promotion de l’éducation et la sensibilisation des populations dans le domaine de la santé. Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :