Le premier Ministre Ilunga devant l’Assemblée nationale avec 15 piliers clés regroupés en 4 grands secteurs

Le premier Ministre Ilunga devant l’Assemblée nationale avec 15 piliers clés regroupés en 4 grands secteurs

Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, accompagné de ses 66 membres du gouvernement, a présenté son programme d’actions, ce mardi 3 septembre

La recevabilité du projet de loi électorale aurait été monnayée à la chambre basse
Du cheval de Troie aux vaches de Kwilu/Kwango, il y a un agenda caché
Le député Léon Nembalemba : « il y aura un jour où le PPRD et le FCC seront aussi dédoublés »

Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, accompagné de ses 66 membres du gouvernement, a présenté son programme d’actions, ce mardi 3 septembre 2019, devant l’Assemblée nationale en session extraordinaire. Conformément aux dispositions de l’article 90 de la Constitution, le nouveau gouvernement s’est employé à élaborer son programme d’actions destiné à rencontrer les préoccupations des congolaises et congolais. Obligé de passer à la sanction de la Chambre basse du Parlement, ce programme gouvernemental est apprêté sur les plans politique, sécuritaire, économique et social.

Le premier Ministre ilunga Ilunkamba présentant son programme gouvernemental

Ce programme qui se veut ambitieux et qui a pour crédo : « Le redressement national à partir de base », s’articule autour de 15 piliers clés regroupés en 4 grands secteurs qui sont politique, économique, défense et sécurité.

Dans le premier pilier qui est du secteur politique, le gouvernement Ilunga Ilunkamba va faire la planification du pays et la promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l’unité nationale. Au deuxième palier, le gouvernement table sur le renforcement de l’autorité de l’Etat, de la promotion de l’Etat de droit et de la démocratie. Le 3ème palier est pour le gouvernement congolais un moyen pour la redynamisation de sa diplomatie et la réhabilitation de son image de marque.

Dans son 2ème secteur économique et finances, se trouve le 4ème palier consacré la lutte contre la corruption et les crimes économiques. Le 5ème palier sera pour l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et finances de l’Etat. Le 6ème palier tiendra compte de l’amélioration du climat des affaires et la promotion de entrepreneuriat et de la classe moyenne. Le 7ème palier s’occupera de la diversification de l’économie et création des conditions d’une croissance inclusive.

Dans le secteur reconstruction, se trouve le 8ème palier qui est la modernisation des infrastructures de base et aménagement du territoire national. Le 9ème palier va s’occuper de la promotion et le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC). Le 10ème palier va tabler sur la lutte contre le changement climatique et la création des conditions d’un développement durable.

Dans le secteur social et culturel, le IVème et dernier, le 11ème palier est consacré à l’amélioration des conditions sociales avec comme principaux axes : l’éducation comme clé de changement et principal ascenseur social et l’accès aux soins de santé pour tous ainsi que l’assurance d’une couverture de santé universelle.

Assemblée nationale en session extraordinaire

Au 12ème palier, le gouvernement va s’atteler au développement du secteur de l’eau et de l’électricité, tandis qu’au 13ème palier, Ilunga et son gouvernement vont consacrer leurs efforts à la lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale. Si le palier 14 est pour l’autonomisation de la femme et de la jeunesse, le 15ème palier s’occupera  de la promotion de la culture, des arts, des sports et des centres de loisirs. Le Premier ministre s’est étonné de voir Kinshasa, capitale de la musique africaine, ne dispose pas d’un grand studio d’enregistrement, de salle des spectacles, d’amphithéâtres pour les artistes congolais bourrés de talents. L’heure est venue pour prendre une nouvelle tendance afin que nous regardions tous dans la même direction.

Dans son discours présentant le programme d’actions de son gouvernement, le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a, conformément à l’article 74 de la Constitution, dit que le Chef  de l’Etat a procédé d’abord à la nomination du Premier ministre, en date du 20 mai 2019, et ensuite à celle des autres membres du gouvernement, le 26 août 2019.

Pour lui, le peuple n’a plus besoin des discours, mais des actions concrètes en sa faveur son attendu.

Gel Boumbe     

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :