Le Pape François intensifie des plaidoiries pour le respect de l’Accord sur le climat

Le Pape François intensifie des plaidoiries pour le respect de l’Accord sur le climat

Le Vatican a accueilli du 08 au 09 juin 2018 une conférence sur le changement climatique et le développement de solutions alternatives aux énergies fo

Ce Mercredi des Cendres, Mgr Marcel Utembi a célébré une messe au Centre interdiocésain
Georges Kapiamba condamne la déclaration du secrétaire permanent du PPRD sur RFI à propos de Moïse Katumbi
Maximisation des recettes et mobilisation du potentiel fiscal à la conférence des gouverneurs

Le Vatican a accueilli du 08 au 09 juin 2018 une conférence sur le changement climatique et le développement de solutions alternatives aux énergies fossiles.

Organisée au siège de l’Académie Pontificale pour les Sciences, à la « Casina Pie IV », la conférence a réuni des responsables des grands groupes pétroliers mondiaux.

« Encore plus inquiétant est la recherche continuelle de nouvelles réserves d’énergies fossiles alors que l’accord de Paris appelle clairement à laisser dans le sol la plupart d’entre elles », a déclaré le pape à cette occasion.

« La civilisation a besoin d’énergie mais l’énergie ne doit pas détruire la civilisation », a-t-il renchéri.

L’encyclique Laudato Si (Loué sois-tu)

Un gisement de pétrole

Un gisement de pétrole

Le pape François a fait de la lutte contre le réchauffement climatique l’un de ses chevaux de bataille. Sa seconde encyclique, Laudato Si, en 2015, est consacrée à ce sujet, « l’un des principaux défis auxquels l’humanité est confrontée actuellement ».

Le réchauffement climatique affecte en premier lieu les populations pauvres. « Les effets du changement climatique ne sont pas répartis uniformément. Ce sont les pauvres qui souffrent le plus des ravages du réchauffement », a-t-il rappelé, mettant en avant les conséquences sur l’agriculture, l’accès à l’eau et l’exposition aux catastrophes climatiques.

Les patrons de grandes firmes pétrolières, à l’instar  d’Exxon, de BP et du groupe norvégien Equinor ont pris part à la conférence.

« Nous avons l’espoir que ce genre de dialogue permette de contribuer à développer des solutions pour lutter contre le changement climatique, tout en pouvant répondre à l’augmentation des besoins en énergie, ce qui est primordial pour réduire la pauvreté et améliorer la qualité de vie dans les pays en voie de développement », a déclaré le porte-parole d’Exxon, Scott Silvestri cité par le journal LA CROIX.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :