Le PALU de Gizenga n’entend pas adhérer au FCC

Le PALU de Gizenga n’entend pas adhérer au FCC

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) refuse de signer la charte constitutive du Front Commun Pour le Congo (FCC), une méga plateforme électorale plac

Le deal entre Tshisekedi et Kabila est-il en panne ?
Présidentielle du 23 décembre: Kin-Kiey Mulumba dépose sa candidature
Positionnement des candidats à l’élection présidentielle : le combat des partisans commence
Antoine Gizenga lors de son enrôlement

Antoine Gizenga lors de son enrôlement

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) refuse de signer la charte constitutive du Front Commun Pour le Congo (FCC), une méga plateforme électorale placée sous l’autorité morale, du président hors mandat, Joseph Kabila.

D’après son secrétaire permanent en charge de la Jeunesse, le PALU qui aura des candidats à tous les niveaux aux élections du 23 décembre, n’entend pas adhérer à la nouvelle plate-forme sous la houlette de Joseph Kabila qui regroupe  les membres du gouvernement Tshibala aussi bien de l’opposition et que de la Majorité Présidentielle.

Intervenant sur les antennes de Top Congo le mardi 05 juillet 2018, Célestin Ngoma a toutefois souligné que le parti du patriarche Gizenga continue à entretenir des relations privilégiées avec le président Kabila.

Pour rappel, depuis le dimanche 1er juillet 2018 à l’hôtel Pullman à Kinshasa, les signatures de la charte constitutive de FCC ne font que s’ajouter. Aubin Minaku pour la composante Majorité présidentielle, Bruno Tshibala pour le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, José Makila pour le compte de l’opposition signataire de l’accord de la cité de l’Union africaine et Maguy Kiala pour la Société civile, ont signé cette charte.

L’objectif est donc clair, permettre à ses membres de participer à la conquête du pouvoir à tous les niveaux au terme des prochaines élections. Il sera ainsi question de présenter un candidat unique à la présidentielle du 23 décembre 2018.

Bien que faisant partie du FCC, les membres de cette plateforme gardent leurs identités et leurs autonomies, conformément à la charte de ce regroupement politique électoraliste. « Le Front commun pour le Congo est ouvert à l’adhésion des partis et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la société civile », stipule l’article 6 de la charte du FCC.

Ce refus du Parti lumumbiste d’adhérer au FCC, laisse couler beaucoup d’encres et de salives dans les artères de Kinshasa, étant donné que ce dernier est l’une des forces de la majorité présidentielle sur le terrain. Espérons que le Palu gardera cette position jusqu’au bout. Dossier à suivre.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :