Le groupe parlementaire MS-G7 : La désignation du porte-parole de l’opposition à l’ordre du jour

Le groupe parlementaire MS-G7 : La désignation du porte-parole de l’opposition à l’ordre du jour

 Dans une correspondance adressée aux présidents de deux chambres du parlement congolais le 1er octobre 2019, le groupe parlementaire MS-G7 invite Jea

Vincent Kompany félicite son père, Pierre Kompany devenu bourgmestre de Ganshoren, en Belgique
Antonio Guterres  nomme l’Australien David McLachlan-Karr, Représentant spécial adjoint de la Monusco
Le Président Félix Tshisekedi pose la première pierre du Centre culturel de Kinshasa

 Dans une correspondance adressée aux présidents de deux chambres du parlement congolais le 1er octobre 2019, le groupe parlementaire MS-G7 invite Jeanine Mabunda et Alexis Thambwe Mwamba, respectivement présidente du bureau de l’Assemblée nationale et du Sénat, à prendre des dispositions requises aux fins de la désignation du porte-parole de l’opposition conformément aux dispositions légales.

ASSEMBLEE nationale 2019 en plongée

Assemblée nationale 2019 en plénière

Cette correspondance qui porte la signature du président du groupe parlementaire MS-G7, l’Honorable Bienvenu Apalata, dont les groupes parlementaires MLC-ADN et AMK et Alliés ont lu en copie, fait recours aux articles 18 et 19 de la loi n° 07/008 du 04 décembre 2008, portant statut de l’opposition politique.

« Les groupes parlementaires et politiques de l’opposition ayant été déjà identifiés à l’Assemblée nationale et au Sénat et le gouvernement de la République investi depuis le 7 septembre dernier, le groupe parlementaire MS-G7 prie les bureaux de nos deux chambres que vous présidez, de bien vouloir prendre, en tant que facilitateurs, toutes les dispositions requises aux fins de la désignation du Porte-parole de l’opposition, conformément aux dispositions légales pré rappelées », précise la lettre.

Conformément à l’article 19 de la loi portant statut de l’opposition, le porte-parole de l’opposition est désigné par consensus par les députés nationaux et sénateurs de l’opposition sous la facilitation conjointe du bureau du sénat et de l’assemblée nationale.

A défaut du consensus, les bureaux des deux chambres organisent le vote à scrutin majoritaire à deux tours.

Moïse Katumbi ayant le plus grand nombre de députés et sénateurs dans les rangs de l’opposition, est favori pour devenir le porte-parole de l’opposition et la charge de gérer des fonds destinés à l’opposition lui reviendra.

Nous osons croire que pendant cette législature qui prône un Etat de droit, l’opposition politique qui compte trois Groupes parlementaires au sein de l’Assemblée nationale, à savoir AMK et Alliés, MLC-ADN, MS-G7 aura son porte-parole. Surtout que, lors de son meeting à Bukavu au Sud-Kivu, le chef de l’État a pris l’engagement d’aider l’opposition à se choisir un porte-parole.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :