Le groupe parlementaire MS-G7 : La désignation du porte-parole de l’opposition à l’ordre du jour

Le groupe parlementaire MS-G7 : La désignation du porte-parole de l’opposition à l’ordre du jour

 Dans une correspondance adressée aux présidents de deux chambres du parlement congolais le 1er octobre 2019, le groupe parlementaire MS-G7 invite Jea

De fissures au sein du Palu : Gizenga accepte-t-il que Kabila soit son autorité morale ?
Le Gouvernement Ilunga Ilunkamba investi, il a eu le feu sacré du Parlement
Réclamant leurs primes, les agents et cadres de la Division urbaine du Budget en sit-in à la Place Royale

 Dans une correspondance adressée aux présidents de deux chambres du parlement congolais le 1er octobre 2019, le groupe parlementaire MS-G7 invite Jeanine Mabunda et Alexis Thambwe Mwamba, respectivement présidente du bureau de l’Assemblée nationale et du Sénat, à prendre des dispositions requises aux fins de la désignation du porte-parole de l’opposition conformément aux dispositions légales.

ASSEMBLEE nationale 2019 en plongée

Assemblée nationale 2019 en plénière

Cette correspondance qui porte la signature du président du groupe parlementaire MS-G7, l’Honorable Bienvenu Apalata, dont les groupes parlementaires MLC-ADN et AMK et Alliés ont lu en copie, fait recours aux articles 18 et 19 de la loi n° 07/008 du 04 décembre 2008, portant statut de l’opposition politique.

« Les groupes parlementaires et politiques de l’opposition ayant été déjà identifiés à l’Assemblée nationale et au Sénat et le gouvernement de la République investi depuis le 7 septembre dernier, le groupe parlementaire MS-G7 prie les bureaux de nos deux chambres que vous présidez, de bien vouloir prendre, en tant que facilitateurs, toutes les dispositions requises aux fins de la désignation du Porte-parole de l’opposition, conformément aux dispositions légales pré rappelées », précise la lettre.

Conformément à l’article 19 de la loi portant statut de l’opposition, le porte-parole de l’opposition est désigné par consensus par les députés nationaux et sénateurs de l’opposition sous la facilitation conjointe du bureau du sénat et de l’assemblée nationale.

A défaut du consensus, les bureaux des deux chambres organisent le vote à scrutin majoritaire à deux tours.

Moïse Katumbi ayant le plus grand nombre de députés et sénateurs dans les rangs de l’opposition, est favori pour devenir le porte-parole de l’opposition et la charge de gérer des fonds destinés à l’opposition lui reviendra.

Nous osons croire que pendant cette législature qui prône un Etat de droit, l’opposition politique qui compte trois Groupes parlementaires au sein de l’Assemblée nationale, à savoir AMK et Alliés, MLC-ADN, MS-G7 aura son porte-parole. Surtout que, lors de son meeting à Bukavu au Sud-Kivu, le chef de l’État a pris l’engagement d’aider l’opposition à se choisir un porte-parole.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :