Le contrôle de la vignette rend le transport en commun difficile dans la commune Ngaliema

Le contrôle de la vignette rend le transport en commun difficile dans la commune Ngaliema

Ces derniers temps, la population de la ville de Kinshasa précisément dans la commune Ngaliema,  rencontre d’énormes difficultés pour se déplacer  ver

Deux révisions du prix de carburant en un mois à Kinshasa
Augmentation unilatérale du prix du pain : le DG de la boulangerie Pain Victoire devant les OPJ
La FAO lance un appel à manifestation d’intérêt dans le cadre d’un projet à Lomela dans le Sankuru

Ces derniers temps, la population de la ville de Kinshasa précisément dans la commune Ngaliema,  rencontre d’énormes difficultés pour se déplacer  vers d’autres coins de la capitale suite au  contrôle de vignette effectué par l’Hôtel de ville de Kinshasa.Cette opération consiste à un contrôle des véhicules qui sont en ordre ou en règle avec l’Etat.

Cela fait  déjà deux jours depuis  que cette opération a commencé sur terrain et a eu comme conséquence la rareté des moyens de transport dans certains coins de la capitale.

Ne mettant pas sa langue dans sa poche, Alain Tshiombe, un chauffeur de taxi, a dit : « Nous donnons de l’argent pour la vignette chaque année à l’Hôtel de ville afin qu’il puisse servir àla réhabilitation des routes. Ce n’est pas le cas aujourd’hui car nous constatons que toutes les routes de la ville de Kinshasa sont presque détruites. Cela ne nous motive pas d’être en règle parce que cette taxe ne contribue nullement au développement du pays. »

Mme GeorgetteSiala, fonctionnaire de l’Etat dans le ministère d’Environnement, a souligné que  depuis que cette opération de contrôle de vignette a débuté les chauffeurs ne font du demi-terrain et la population en souffre. Le transport en commun devient un casse-tête qui rend la vie dure aux Kinois.

Selon Didier Nzuzi, un autre chauffeur de taxi, explique que cela fait deux jours qu’il refuse de mettre sur la route sa voiture suite à des tracasseries liées au contrôle de vignette. La majorité des chauffeurs ont pris la décision de garder leurs voitures à la maison ou au garage pour la attendre la fin de cette opération de vignette qui leur rend la vie impossible sur terrain.

Gladys Bundu (stagiaire)

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :