Le CLC inébranlable et encourage le chef de l’État et la CENI de prendre des dispositions nécessaires pour des élections crédibles

Le CLC inébranlable et encourage le chef de l’État et la CENI de prendre des dispositions nécessaires pour des élections crédibles

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a accepté de « manière temporaire de surseoir à son programme d’actions du 12, 13, 14 août 2018, pour faire preuv

Présidentielle du 23 décembre: Kin-Kiey Mulumba dépose sa candidature
Serge Mayamba : « Les 504 jours de la CENI constituent une prospection dangereuse »
La CENI est loin de rencontrer les attentes de la CENCO sur la machine à voter

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a accepté de « manière temporaire de surseoir à son programme d’actions du 12, 13, 14 août 2018, pour faire preuve de bonne foi et encourager le Chef de l’État et la CENI à prendre, de bonne grâce et non plus au prix du sang, toutes les dispositions utiles, nécessaires et urgentes, pour garantir au peuple congolais son droit légitime aux élections crédibles, inclusives, apaisées et transparentes », indique-t-il.

Cette annonce a été faite tard dans la soirée du jeudi 10 août 2018 et  par le biais d’un communiqué parvenu à l’agence catholique DIA. Ci-dessous, retrouvez l’intégralité du communiqué du CLC :

Appel du CLC :

Peuple congolais, le combat pour la démocratie continue !

  1. Enfin, les congolaises et congolais ont réussi à mettre un terme aux velléités du Président Joseph Kabila de violer la Constitution et l’Accord de la Saint-Sylvestre, l’empêchant ainsi de briguer u troisième mandat. Toute la communauté congolaise, de Kinshasa et de 25 provinces, ainsi que de sa diaspora africaine, euro-américaine et asiatique, sont en droit de célébrer cette victoire historique.
  2. Le CLC félicite chaleureusement notre peuple, notamment les chrétiens et tous les croyants, les forces politiques acquises au changement, les mouvements citoyens ainsi que les femmes et les hommes de bonne volonté, dont la lutte pour la démocratie a abouti à un résultat spectaculaire, si rare sur notre continent.

Ce peuple, mobilisé au prix d’immenses sacrifices parmi lesquels, des centaines de morts, de tortures, d’arrestations arbitraires, de privations de liberté et d’exil forcé, a fait face, en vertu de l’article 64 de la Constitution, à plusieurs fronts à savoir : celui d’organiser un referendum et un recensement préalables à l’organisation des élections, et celui d’une offensive pseudo-scientifique pour introduire malicieusement de nouvelles interprétations erronées de la Constitution dans la comptabilisation des mandats présidentiels.

C’est sa vigilance et sa détermination qui ont fait échouer tous ces projets machiavéliques. Comme l’a affirmé un de nos jeunes martyrs de la démocratie, Rossy Mukendi : « le peuple gagne toujours ! C’est ici l’occasion de saluer la mémoire de tous ceux qui ont perdu leur vie dans cette lutte pour la démocratie.

  1. Le CLC remercie la communauté internationale pour son soutien au peuple congolais dans son combat pour la démocratie, particulièrement : les Nations-Unies, l’Union Africaine, la SADC, la CIRGL ainsi que l’Union Européenne et les États-Unis d’Américaine.
  2. Mais cette victoire, bien méritée, n’est qu’une étape dans la lutte qui doit nous mener inexorablement vers la victoire totale et définitive, celle d’organiser des élections libres, crédibles, transparentes, apaisées et inclusives. C’est pourquoi, après la célébration de ce grand succès populaire, la lutte doit se poursuivre pour faire sortir la RDC de la crise multiforme actuelle.
  3. Face à toutes ces manœuvres de confiscation du pouvoir, par la force et la ruse, le peuple congolais, avec insistance, dit :

-Non à l’exclusion de certains acteurs aux élections ;

-Non à l’utilisation d’une machine à voter non prévue par la loi ;

-Non à l’utilisation d’un fichier électoral corrompu par la présence de millions d’électeurs fictifs et sans empreintes digitales, au mépris des recommandations de l’OIF ;

-Non à l’instrumentalisation de la CENI qui risque manifestement d’organiser une parodie d’élections.

-Non à l’entretien d’un climat pré-électoral malsain du fait de la non mise en œuvre, par la majorité au pouvoir, des mesures de décrispation politique exigées par l’Accord de la Saint-Sylvestre.

  1. Le CLC qui est déterminé à défendre l’intérêt du peuple, accepte de manière temporaire de surseoir à son programme d’actions du 12, 13, 14 août, pour faire preuve de bonne foi et encourager le Chef de l’État et la CENI à prendre, de bonne grâce et non plus au prix du sang, toutes les dispositions utiles, nécessaires et urgentes, pour garantir au peuple congolais son droit le plus légitime aux élections crédibles, inclusives, apaisées et transparentes.
  2. Cependant notre détermination demeure intacte et inébranlable, car notre combat ne prendra pas fin tant que ne seront pas remplies les conditions préalables pour des élections réellement crédibles.

Peuple congolais, plus que jamais, demeurons vigilants, mobilisés et disponibles, pour de ultimes actions en vue de la reconquête totale de notre liberté, gage d’un avenir meilleur pour la construction de notre beau pays dans la paix et la dignité.

Fait à Kinshasa le 09 août 2018.

Pour le Comité Laïc de Coordination

Jonas Tshombela

Prof. Isidore Ndaywel

Prof. Justin Okana

Julien Lukengu

Gertrude Ekombe

Franklin Mbokolo

 

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :