Le CIAM-Afrique satisfait de la conférence-débat qu’il a récemment organisé à St Joseph

Le CIAM-Afrique satisfait de la conférence-débat qu’il a récemment organisé à St Joseph

Après le succès de la conférence-débat organisée par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire, CIAM-Afrique, sur les implications, les enje

La CENCO et la MONUSCO plaident pour un consensus sur la machine à voter
La CENCO et la MONUSCO ont échangé sur la situation actuelle du pays
La CENCO publie une feuille de route pour un processus électoral inclusif, honnête et apaisé le 23 décembre 2018

Après le succès de la conférence-débat organisée par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire, CIAM-Afrique, sur les implications, les enjeux et les défis auxquels est confrontée la RDC, le vendredi 27 octobre 2017, le père Godefroid Mombula, son directeur, se dit satisfait, mais beaucoup reste à faire.

Participants de la conférence-debat

Participants de la conférence-débat

D’après le père Godefroid Mombula, cette conférence-débat était organisée, dans le cadre de la mission. Il fallait vivre le mois de la mission en menant des actions concrètes sur la mission du Ciam. Le thème choisi était  lié au sujet qui tient le plus à cœur le peuple congolais par rapport à l’actualité du pays, c’est celui des élections.

Le message des évêques de la CENCO « Debout Congolais », étant l’une des motivations pour l’organisation de cette conférence-débat, le Ciam voulait faire échos de ce message en le mettant au centre des échanges.

Le directeur du Ciam avoue qu’avant cette activité, il avait des appréhensions quant au déroulement…« Grâce à Dieu, cela s’est bien passé. Plusieurs personnes nous ont félicités.  Nous devons reconnaitre que ce n’est qu’un début et beaucoup reste à faire», a-t-il affirmé.

Le directeur du Ciam a reçu plusieurs propositions de la part des participants, notamment celle du père curé doyen de la paroisse de Saint Joseph pour l’impression de 400.000 copies du message des évêques et en 4 langues nationales.

Le Ciam compte organiser dans les prochains jours un atelier avec 40 personnes issues de différentes paroisses de Kinshasa. Au cours de ces ateliers, il sera question de réfléchir sur comment mettre en application le message des évêques et trouver des stratégies pour associer le parler au faire.  Le Ciam pense également étendre ce genre de conférence-débat dans tous les doyennés et en lingala.

Pour le Père Godefroid Mombula, c’est un bon début, les conférenciers étaient excellents, l’auditoire était attentif et interagissant avec des questions pertinentes mais il estime qu’il faut plus. « Il faut  que les gens fassent preuve de courage et de maturité et prennent leur responsabilité », a-t-il souligné.

Pétronelle Lusamba   

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :