Le 4ème sommet du protocole de la SADEC pour le genre et le développement s’est tenu à Kinshasa

Le 4ème sommet du protocole de la SADEC pour le genre et le développement s’est tenu à Kinshasa

Le jeudi 18 juillet 2019 a été le lancement officiel en RDC du 4ème sommet du protocole de la SADEC pour le genre et le développement, organisé par l’

Des étudiantes de l’Ifasic regroupées en Jeune fille en action lancent « JEFIA MAG »
Le PNUD avec l’ISAM célèbrent la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté
RDC : L’ONU-Femme et la Suède pour une participation politique active des femmes

Le jeudi 18 juillet 2019 a été le lancement officiel en RDC du 4ème sommet du protocole de la SADEC pour le genre et le développement, organisé par l’Alliance pour le protocole Genre et développement de la SADC et Gender Links, qui est représentée au pays par l’Union Congolaise des femmes des medias, Ucofem. La cérémonie a été présidée par la ministre de Genre, enfant et famille, GEF, Chantal Safu à l’hôtel Africana Palace dans la commune de Lingwala.

Cette année, le sommet est dénommé Voice and Choice (voix et choix). Ceci entre dans le cadre de l’objectif de 50/50 d’ici 2030. C’est une occasion pour les participants à l’apprentissage et au partage de bonnes pratiques de différents secteurs dans la région de l’Afrique australe.

Dans son discours de lancement des activités de ce sommet, la ministre de GEF Chantal Safu a indiqué que ce protocole constituait un outil important de plaidoyer pour les États membres auprès de l’opinion tant nationale qu’internationale pour la promotion et l’intégration du Genre dans les programmes et politiques.

Mme Safu a ainsi parlé de quelques avancées sur l’approche genre en RDC. « Le gouvernement a mis en place le mécanisme de mise en œuvre et un cadre légal harmonisé avec les instruments juridiques régionaux et internationaux. C’est un document basé sur dix axes d’orientation de la mise en œuvre de la politique genre à travers tous les quinze pays membres de cette organisation », a informé Chantal Safu.

Pour sa part,  Mme Anna Mayimona, Directrice Nationale de l’Ucofem, a salué l’engagement des acteurs et actrices de terrain qui ont l’opportunité de participer à ce sommet.  Elle a indiqué que cette année l’organisation a mobilisé une cinquantaine d’acteurs venus de provinces du Kwilu, Kwango, Haut Katanga, Kongo Central, Nord-Kivu, Kasaï Oriental et Kinshasa. « Il y a des journalistes d’informations ; les sensibilisateurs de terrain et beaucoup d’autres personnes altruistes », a-t-elle précisé.

Selon la directrice nationale de l’Ucofem, la présentation de productions retenues est une manière de sensibiliser et d’informer sur ces instruments juridiques ratifiés par la RDC, comme dans tous les autres quinze pays de la SADC.

Pendant deux jours du 18 au 19 juillet 2019, les participants ont présenté leurs bonnes pratiques dans différentes catégories, notamment Jeunesse ; Action ; Médias et Acteurs de changement. Ces bonnes pratiques vont être évaluées devant un jury et  les meilleurs dans chaque catégorie seront primés lors du dîner de Gala prévu le vendredi 19 juillet à 18h00.

Pétronelle Lusamba

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :