L’archidiocèse de Bukavu opte pour une chaîne de prières en vue des élections libres et transparentes

L’archidiocèse de Bukavu opte pour une chaîne de prières en vue des élections libres et transparentes

L’archidiocèse de Bukavu a initié une chaine de prières, dès le lundi 08 janvier,  pour la RDC en vue d’obtenir les élections libres, transparente

Les étudiants de l’Unikin déplorent le comportement des militaires et des policiers Congolais
Des prix et itinéraires des courses criés à tue-tête
Rentrée scolaire difficile pour des milliers d’enfants au Tanganyika
Bukavu

Une procession à Bukavu

L’archidiocèse de Bukavu a initié une chaine de prières, dès le lundi 08 janvier,  pour la RDC en vue d’obtenir les élections libres, transparentes et démocratiques en décembre 2018. Cette action a commencé dans la paroisse de Kadutu et pourra s’étendre à d’autres paroisses du Sud-Kivu.

«Le but poursuivi, c’est pour prier Dieu afin de nous aider durant cette année des élections, pour  que les élections se passent bien, dans la sérénité et dans la paix. Il n’y a rien d’autres que nous pouvons faire pour que les élections se passent et qu’elles se passent bien», a indiqué le curé de la paroisse de Kadutu, l’Abbé Emmanuel Bakulikira interrogé par Radio Okapi.

A en croire le prêtre, c’est une manière pour son archidiocèse de répondre à l’appel de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Cette activité va toucher de façon progressive et alternative toutes les 40 paroisses de l’archidiocèse de Bukavu. Une action qui prendra une semaine dans chacune des paroisses qui se passeront successivement le témoin «d’une manière ininterrompue jusqu’à la tenue des élections conformément au calendrier de la CENI.

Pour l’Abbé Emmanuel Bakulikira, publier le calendrier électoral est une chose, mais le respecter en est une autre.

«Vous savez même qu’il y a beaucoup de contraintes liées à ce calendrier qu’on a sorti. On peut ou ne pas organiser ces élections mais nous savons bien que la voie de sortie de cette crise dans laquelle nous sommes aujourd’hui c’est de parvenir quand même à ces élections», a renchéri  le prêtre de l’Archidiocèse de Bukavu précisant que seules les élections «vont permettre l’alternance politique.»

Agence DIA

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :