L’anthologie « La vingt-cinquième lettre » en quelques mots

L’anthologie « La vingt-cinquième lettre » en quelques mots

A l’occasion du lancement des activités du prix Makomi en RDC, un prix européen créé pour promouvoir le secteur du livre en RDC, l’anthologie intitulé

Le Prix Makomi récompense 7 auteurs congolais
L’Institut français de Kinshasa fait de la culture littéraire dans les milieux de la jeunesse une de ses priorités
Appel aux candidatures au Prix européen Makomi dans sa deuxième édition

A l’occasion du lancement des activités du prix Makomi en RDC, un prix européen créé pour promouvoir le secteur du livre en RDC, l’anthologie intitulée « La vingt-cinquième lettre » a été présentée le mardi 12 juin 2018 au centre Wallonie-Bruxelles, à Kinshasa.

 

Jean-Claude Ntuala lauréat Makomi 2017

Jean-Claude Ntuala lauréat Makomi 2017

Que trouve-t-on dans cette anthologie ? Regroupant les dix meilleures contributions sur le thème « Histoire d’Afrique, histoire d’avenir », cet ouvrage a été imprimé aux éditions Médiaspaul. Il est le condensé de 10 textes sélectionnés parmi plus de 200 contributions d’auteurs congolais de la RDC, du pays comme de la diaspora. Dans l’anthologie, figure en premier «La vingt-cinquième lettre » de Jean-Claude Ntuala Kimpuni, lauréat Makomi 2017. « La locomotive infernale » de Rémy Ngumbu, « Le mystérieux manuscrit de Makobokwese » avec Charles-Joseph Ntoti Onsambang, le petit coin de paradis de Vaillant Weza, sont d’autres nouvelles de l’anthologie.

Atacha Mashiny second lauréat

Atacha Mashiny second lauréat

« La puissance du pardon » de Kimbembi wa Gihunga Atacha Mashiny, second lauréat occupe une place de choix. Suivent cinq autres nouvelles « Moïse ou Magelan » de Prince Djungu, « Ave Patria » de Marshall Ahongo Dembo, « Une reine malgré elle » de Cléophas Tshibangu Mulamba, «Les cicatrices des eaux » de Benjamin Ushindin Naishi et enfin « Au nom d’un peuple » de Héritier Okende Lule.

Ces titres sont les meilleures des contributions des congolais dont la plupart sont jeunes et publient pour la première fois leurs écrits. La fierté de voir leurs textes imprimés donnera, espèrent les organisateurs, des ailes à la créativité de leurs auteurs.

Ruth Lutu Bifutu (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :