L’Académie des Beaux-arts innove avec la marche conviviale en lieu et place du baptême musclé des nouveaux étudiants

L’Académie des Beaux-arts innove avec la marche conviviale en lieu et place du baptême musclé des nouveaux étudiants

Le mardi 06 mars 2018, l'Académie des Beaux-arts a organisé la marche conviviale de plus de 5 km avec les étudiants débutants et les anciens pour crée

MIJERCA invite le jeune à combattre le mal
9 octobre : lutte pour la protection des droits et de la dignité des personnes avec handicap
Assemblée provinciale de Kinshasa : Gaspard Nkituasisa succède à Roger Nsingi

Le mardi 06 mars 2018, l’Académie des Beaux-arts a organisé la marche conviviale de plus de 5 km avec les étudiants débutants et les anciens pour créer une atmosphère d’entente.

 

Académie des Beaux-arts Kinshasa

Académie des Beaux-arts Kinshasa

C’est une nouvelle façon d’accueillir les bleus parmi eux, ont déclaré nombre d’anciens aux curieux intrigués par cette marche en milieu de semaine. Leur slogan est « Soyez les bienvenus dans notre monde universitaire ».

Quelques aînés ont expliqué que cette marche des étudiants à pour but d’effacer tout souvenir de mauvaises habitudes du passé. A l’époque les étudiants accueillaient des nouveaux étudiants par un bizutage ponctué de séances de tortures. La communauté estudiantine a jugé bon de transformer ces brimades en une marche amicale, d’entretien pour échanger et discuter des idées et autres afin de créer un bon climat de compréhension entre anciens et nouveaux, a souligné Cédric coordonnateur de la communauté estudiantine de l’Académie des Beaux-arts.

Des artistes en herbe veulent donner l’impulsion

L’Académie des Beaux-arts, qui est un vivier des artistes qui travaillent avec la main, a donné l’impulsion de bonne conduite aux étudiants d’abord proches de cet institut ainsi qu’aux autres Instituts supérieurs et Universités de la capitale Kinshasa. En effet, les jeunes artistes peintres, sculpteurs et autres céramistes, d’après leur leader, veulent ainsi influencer dans le bon sens les étudiants de l’Institut d’Architecture voisin de parcelle. Ils visent aussi les turbulents étudiants de l’Institut supérieur de Commerce dont le siège est sur la même avenue de la Libération.

Gladys Bundu stagiaire

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :