La question de la lutte contre le réchauffement climatique sans les Etats-Unis

Ce mardi 12 décembre 2017, Emmanuel Macron, le président français, a organisé une conférence à Paris avec des Chefs d’Etats et de gouvernements pour c

Dommage collatéral en France du retrait des Etats-Unis de l’Accord nucléaire iranien.
Sommet en France contre le terrorisme et participation africaine de G5 Sahel
Donald Trump à l’ONU : « L’avenir n’appartient pas aux mondialistes »

Ce mardi 12 décembre 2017, Emmanuel Macron, le président français, a organisé une conférence à Paris avec des Chefs d’Etats et de gouvernements pour consolider l’accord sur le réchauffement climatique conclu il y a deux ans lors du Cop 21.

Macron au SOMMET CLIMATIQUE

Macron au SOMMET CLIMATIQUE

L’objectif est de trouver le moyen financier susceptible de prendre des mesures appropriées pour limiter les émissions de gaz à effet de serre avec la participation de cinquante pays membres partenaires en dépit de l’absence des Etats-Unis d’Amérique.

Lutte contre le réchauffement climatique

En effet, cette conférence a pour but de lutter contre le réchauffement climatique. Celui-ci est source des plusieurs maladies. La technologie et les armes nucléaires, le fonctionnement des entreprises industrielles et des usines à base d’énergie fossile et du charbon provoquent la pollution de l’atmosphère dans le monde. A ce jour, le monde subit une réduction de l’oxygène naturelle. Les énergies nouvelles renouvelables comme les énergies éolienne, hydraulique et photovoltaïque (panneaux solaires) ne produisent pas de pollution.

Compte tenu de cette situation de perte ‘oxygène, l’ancien président Barack Obama, le numéro un chinois Xi Jinping et les bailleurs des fonds sont ensemble avec le chef d’ Etat français pour sceller l’accord de Paris sur le climat. Des responsables des villes américaines en désaccord avec Donald Trump participent aussi à ces assises pour trouver une solution au réchauffement climatique.

Espoir d’un retour des Etats-Unis

Reste l’espoir qu’un jour, les présidents américains viennent de nouveau figurer parmi les dirigeants impliqués dans ce combat. En attendant l’accord a été conçu pour survivre à l’absence des Etats-Unis d’Amérique.

Gladys Bundu stagiaire

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :