La police congolaise vise la fermeté, l’intégrité et l’impartialité dans la sécurisation des élections

La police congolaise vise la fermeté, l’intégrité et l’impartialité  dans la sécurisation des élections

La clôture du séminaire de renforcement de capacité de plus ou moins 100 inspecteurs de police de la ville de Kinshasa  sur la gestion sécuritaire des

Antoine Gisenga : Le Palu aura des candidats à tous les niveaux des élections
Mgr Fridolin Ambongo : « La vraie paix viendrait des résultats publiés reflétant la volonté du peuple exprimée dans les urnes »
Un possible ou impossible mariage Katumbi – Tshisekedi pour décembre 2018 ?

La clôture du séminaire de renforcement de capacité de plus ou moins 100 inspecteurs de police de la ville de Kinshasa  sur la gestion sécuritaire des élections prochaines en RDC, a eu lieu  le vendredi 16 décembre 2017 sous le pilotage du vice 1er ministre en charge de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadari, à l’hôtel du gouvernement dans la commune de la Gombe.

 

Les participants à le cérémonie de clôture

Les participants à le cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture était une occasion pour les inspecteurs bénéficiaires de cette formation de remercier le gouvernement, à travers le ministère de l’Intérieur, pour son implication dans la lutte pour le bon  déroulement de prochaines élections.

D’âpres le rapport présenté par le porte parole de l’inspection générale de la PNC, les cinq  jours de formation se sont basés sur  sept modules principaux à savoir :  « les lois et processus électoral ; le rôle de la police ; l’éthique et la déontologie policière ; la gestion de la foule et des files d’attente ; l’usage de la force ( il s’agit de la maitrise de l’usage des armes à feu)  ainsi que les techniques de la sécurisation  (qui consiste à donner des indicateurs utiles pour le sécurisation des élections) ».

Pour sa part le ministre de l’Intérieur a félicité le travail abattu par la PNC, les facilitateurs qui ont dispensé ces modules ainsi que le concours de la CENI dans le but d’assurer à la population congolaise des élections apaisées, libres et transparentes. Emmanuel Shadari à également remercié d’une manière particulière l’inspecteur général de la police pour son souci d’aider les inspecteurs à mieux faire leur travail d’évaluation des actions des unités et des services de la PNC  sur le terrain.

Les participants à le cérémonie de clôture

le Ministre de l’intérieur remettant les brevets aux participants

Avant de procéder à la remise des brevets de participation aux inspecteurs bénéficiaires de la formation par le  vice 1er ministre, l’inspecteur général de la police nationale congolaise à rappelé aux inspecteurs leur devise de travail qui est : « la fermeté, l’intégrité, et l’impartialité »

C’est grâce au concours  du ministère de l’Intérieur et de la composante police Monusco  que l’inspection générale de la Police nationale congolaise a réussi l’organisation de cette session de formation sur les méthodes d’évaluation de la sécurisation des élections. Session qui avait débuté le lundi 11 décembre 2017 au centre catholique Béthanie, dans la commune de la Gombe.

Pour rappel,  la formation  a eu lieu dans le but de renforcer les capacités des inspecteurs de Kinshasa pour assurer une sécurité de qualité  à la population et leur bien, de prévenir les dégâts pendant la période pré-électorale, électorale, et post-électorale.

Prisca Materanya

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :