La Monusco non présente au Bandundu pour une réaction sur la migration des éleveurs de l’Est

La Monusco non présente au Bandundu pour une réaction sur la migration des éleveurs de l’Est

En réponse à une question des professionnels de médias sur l'étrange migration des éleveurs venus de Kalémie sur le bord du Lac Tangayka, soit à plus

Retransmission en direct à Kinshasa de la session du Conseil de Sécurité à New York du 11 octobre 2018
Nord-Kivu : La Monusco réinsère plus de 200 ex-combattants et personnes vulnérables  de Kitchanga
Rapport d’experts onusiens sur le crimes au Kasaï en RDC

En réponse à une question des professionnels de médias sur l’étrange migration des éleveurs venus de Kalémie sur le bord du Lac Tangayka, soit à plus de 2.000km de Kinshasa, Madame la  Porte-parole de la MONUSCO, Florence Marchal a d’abord reconnu le 14 février 2018 que  c’est une question qui lui a déjà été posée il y a quelques semaines.

 

Eleveur de l'est et vache à longues cornes

Eleveur de l’est et vache à longues cornes

Mme Marchal  a déclaré : « Je crois que c’est une question strictement congolaise pour laquelle la MONUSCO n’a pas vraiment de commentaires. Nous, évidemment nous sommes informés, nous suivons cette situation mais aussi nous ne sommes pas présents dans cette partie du territoire. Vous le savez, votre pays est un grand et beau pays mais surtout très grand et nous ne sommes pas présents partout et dans cette région du Bandundu nous n’avons pas de présence physique ».

La Monusco attentive mais non impliquée

Mme Florence Marchal a ajouté que  pour l’instant, la situation est telle que la Monusco n’a  pas encore posé d’actions par rapport à cette situation. Une fois encore, c’est une question congolaise avec peut être des malentendus. Enfin, elle a souligné la Monusco  ne veux pas commenter;  En tout cas, pour l’instant, la Monusco n’est  pas impliquée dans la gestion de cette affaire.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :