La Monusco constate des progrès dans le respect des Droits de l’Homme depuis mars 2018

"La Monusco constate des progrès dans le respect des Droits de l'Homme depuis mars 2018". Mme la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nati

M. Abdul Aziz révèle la partie invisible de l’action du BCNDH
Des agents de l’Etat plus auteurs de violations des droits de l’Homme que des groupes armés
La Famille de Rossy Mukendi cherche le soutien des activistes des droits de l’homme pour entrer en possession de son corps

« La Monusco constate des progrès dans le respect des Droits de l’Homme depuis mars 2018 ». Mme la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo l’a signifié au cours de son intervention intervenue hier par l’intermédiaire du Directeur du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme lors du dialogue sur la RDC organisé dans le cadre de la 38e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

BCNUDH-Haut-commissariat

BCNUDH-Haut-commissariat

Dans sa déclaration, Mme Leila Zerrougui a indiqué que des progrès ont été accomplis depuis sa présentation de mars dernier avec la mise en place, par la Ministre des droits humains, d’une commission pour enquêter sur la répression violente de manifestations pacifiques par les forces de sécurité les 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018. Elle a ajouté que certaines victimes ont été prises en charge par des institutions médicales et le rapport final a été transmis au Ministre de la Justice le 28 juin dernier, ce qui devrait permettre de poursuivre tous les responsables en justice.

En conclusion, la Représentante spéciale a réaffirmé la disponibilité de la MONUSCO à apporter son appui aux autorités congolaises dans la mise en œuvre intégrale des recommandations formulées par la Commission.

Monusco, représentants gouvernementaux ont pris la parole

Mme Marchal, la porte parole de la Monusco, a tenu à souligner que dans cette session d’hier, se sont également exprimés le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le rapporteur sur le Kasaï, la Ministre des droits humains congolaise ainsi que les représentants d’états membres et d’organisations non gouvernementales.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :