La gestion des déchets, une urgence pour la ville de Kinshasa

La gestion des déchets, une urgence pour la ville de Kinshasa

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville de Kinshasa ont révélé l’importance, surtout l’urgence de l’assainissement de la capitale, mais aus

Les Matetois plaident une nouvelle prise en charge de la gestion de ramassage déchets
Environnement : Makala bio une source d’énergie bio pour les ménages kinois
Kinshasa : la société SECAD va recycler chaque année 3 millions des tonnes de déchets

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville de Kinshasa ont révélé l’importance, surtout l’urgence de l’assainissement de la capitale, mais aussi de la gestion de déchets. Dans la commune de Ngaliema, plusieurs quartiers ont connu une pénurie d’eau potable pendant presqu’une semaine du mardi 03 au dimanche 8 décembre 2019. D’après la REGIDESO l’origine de ce désagrément serait les débris jetés dans le fleuve Congo.

Les deux centrales de la REGIDESO des quartiers Kinsuka, Mama yemo, Barré, Sola, Malweka et Gramalic se sont retrouvés dans une incapacité de desservir la population suite aux déchets amenés par les eaux de pluie et qui ont bouché la turbine d’eau. Jacques Nzola,  agent de la REGIDESO Kinsuka explique: « Le plus grand problème qui risque d’être fatal pour la ville de Kinshasa, c’est la gestion des déchets. Imaginez la quantité des débris que produit par jour plus ou moins 10 millions d’habitants et qui n’a qu’une poubelle centrale « le fleuve Congo ». Cela pourrait paraitre banal mais les conséquences  pourraient être très dangereuses, la preuve c’est déjà cette incapacité de traiter et distribuer de l’eau après des fortes  pluies ».

Il est donc temps que les dirigeants provinciaux mettent un sérieux dans l’assainissement de la ville surtout à travers ce projet Kin Bopeto. Mais surtout que les autorités soutiennent les ONG des recyclages des déchets, a suggéré M. Nzola.

Prisca Materanya   

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :