La GECOTRA Sarl exploite 1000 ha de terre et produit 150 t d’huiles de palmes par mois et tend la main aux partenaires

La GECOTRA Sarl exploite 1000 ha de terre et produit 150 t d’huiles de palmes par mois et tend la main aux partenaires

La RDC est un géant avec des épines aux pieds qui lui font très mal et ne lui permettent pas de se mettre débout pour bien marcher. Mais au regard de

Transition politique et macroéconomie sans développement inclusif
Kiamwangana Verckys : « Mon bilan m’a réélu démocratiquement PCA de la Socoda Coop-CA»
L’amélioration de l’économie congolaise requiert un contexte politique serein et régulier

La RDC est un géant avec des épines aux pieds qui lui font très mal et ne lui permettent pas de se mettre débout pour bien marcher. Mais au regard de sa dimension et de sa diverse potentialité, le pays devait occuper une très bonne position en Afrique et dans le monde, sur le plan économique, social, éducation et sécurité. Au regard des entreprises privées qui pullulent dans le pays, certaines sont à encourager. Malgré les difficultés de fonctionnement rencontrées, par manque de moyens financiers et matériels, certaines d’entre-elles parviennent à relever le défi.

Le cas de Générale de Commerce et de Transports (GECOTRA Sarl) est une société privée de transport fluvial, routier et d’exploitation huilière, dont le siège se trouve à Kinshasa sur l’avenue Ngongo Lutete n°1, port Rafi à côté de l’usine de Marsavco, commune de la Gombe.
C’est au cours de la 8ème édition pour l’Industrie, le Commerce et l’Investissement (ICI) organisée par l’ambassade de l’Afrique du Sud à Kinshasa, à Pullman GHK du 6 au 7 novembre 2017, nous avons découvert GECOTRA Sarl. Les hommes et femmes d’affaires congolais et les industriels sud-africains, ont tiré leur attention sur les activités de ladite société.

De l’industrie huilière

GECOTRA Sarl a de plantations qui couvrent une superficie totale de 1000 hectares, dont 640 ha sont plantés 91.500 palmiers à huile nains au centre de Mokamo sur la rivière Lukula et 360 ha de mêmes palmiers au centre de Mangai sur la rivière Kasaï.

Palmiers nains exploités par Gecotra sarl

C’est depuis 2001 que cette exploitation huilière basée dans la province de Maï-Ndombe et dans le Territoire d’Idiofa, transforme les fruits récoltés en huile de palme dans ses deux usines à machine à vapeur. La capacité totale de production mensuelle est de 850 tonnes de régimes qui donnent 150 tonnes d’huiles.
Les usines de production de Mokamo et de Mangai disposent chacune de son propre charroi automobile pour l’évacuation, vers les usines d’extraction d’huile, des fruits des plantations. De ce charroi automobile, il y a de camions citernes et de bateaux pour l’évacuation des huiles vers les centres de consommation.

De transport fluvial au transport routier

Pour évacuer facilement, par la voie d’eau, des marchandises venant de centres villes vers l’arrière-pays et l’écoulement des produits vivriers sur le marché de Kinshasa, GECOTRA Sarl a mis, à la disposition des clients, sa flotte composée des pousseurs et des barges d’une capacité totale de 6.500 T, à la montée, et de 18.00 T, à la descente.
Avec des véhicules de grands tonnages, la Générale de Commerce et de Transports prolonge l’exploitation fluviale vers les destinations finales. Selon le responsable de la société présent à ce forum à Pullman GHK, à part le ravitaillement de leurs centres de production et l’évacuation des huiles, ces véhicules transportent aussi les marchandises des tiers vers des destinations non accessibles par bateaux.
Dans le grand Equateur, ces véhicules desservent Gemena-Gbadolite-Zongo-Yakoma, au Kasaï : Tshikapa-Kananga-Mbuji Mayi-Djoko-Punda-Tshikapa-Lodja, dans le grand Bandundu : Kimbili-Masi Manimba-Mokamo-Idiofa-mangai-Kikwit-Bulungu-Bandundu/ville et dans le Kongo central : Boma-Matadi-Moanda.
Les Sud-africains sont rentrés avec une bonne impression de la GECOTRA Sarl et les contacts pris pourront porter de fruits.
Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :