La congrégation du Saint Sacrement dénonce l’expropriation «illégale» de ses terres à Kwilu

La congrégation du Saint Sacrement  dénonce l’expropriation «illégale» de ses terres à Kwilu

Les pères de la congrégation du Saint Sacrement dénoncent ce qu’ils pensent être une expropriation illégale de leur concession située dans le site app

L’ex province du Bandundu : La présence des pasteurs inconnus et leurs vaches inquiète
Des fourmis sauvages perturbent la célébration des messes dans une Église Catholique du diocèse de Kikwit
Kwilu: Les habitants du territoire d’Idiofa peinent pour s’approvisionner en eau potable

L'eucharistieLes pères de la congrégation du Saint Sacrement dénoncent ce qu’ils pensent être une expropriation illégale de leur concession située dans le site appelé « Plateaux de Bateke » dans la province de Kwilu. C’est Radio Okapi qui livre cette information dans son site web le lundi 18 décembre 2017.

Le représentant légal de la congrégation du Saint Sacrement en RDC, le père Anaclet Bambala Mazina, a fait remarquer  que les pères qui habitent dans cette concession sont menacés par des agents du parc agro-pastoral de Bukanga Lonzo, sous prétexte que cette concession qui se trouve dans ce domaine, appartiendrait à ce projet agro-pastoral.

L’Etat congolais n’a jamais notifié la congrégation d’une quelconque expropriation de cette concession, a affirmé le père Bambala. Il recommande que l’Etat congolais notifie officiellement sa congrégation afin qu’un accord soit trouvé sur l’expropriation de cette concession. Le prêtre plaide également pour que soit mise en place une commission mixte qui évaluera ce patrimoine et établira la compensation équivalente que l’Etat devra à la congrégation aussitôt que la procédure d’expropriation sera officiellement enclenchée.

 Le père Bambala invite l’Etat congolais à respecter le droit qui est reconnu à la congrégation par la loi. Que l’Etat congolais respecte aussi les préalables établis par la loi sur l’expropriation. A cet effet, il demande que la congrégation soit  saisie et notifiée officiellement parce que jusque-là elle n’a jamais été notifiée officiellement de l’expropriation.

Saisie par la congrégation du Saint Sacrement, la Primature aurait appelé les pères de la  congrégation du Saint Sacrement à la patience, promettant de leur répondre après l’examen du dossier.

Cependant, il est curieux de constater que l’action de l’expropriation de la congrégation se passe au moment où le projet Bukanga Lonzo bat de l’aile.

JR Bompolonga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :