La CENCO : « Nous avons un devoir sacré d’accompagner le peuple en quête de sa dignité humaine »

La CENCO : « Nous avons un devoir sacré d’accompagner le peuple en quête de sa dignité humaine »

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a été honorée ce lundi 20 août par la visite de travail du Conseil Œcuménique des Eglises (COE) do

Remise de Pallium à Mgr Fridolin Ambongo le dimanche 7 juillet à Kinshasa
« A César ce qui est à César », une tanière pour les renards
Rapport de la MOE JPC/CENCO : 122 cas des observateurs électoraux soit interdits d’accès, soit expulsés des BRTC 

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a été honorée ce lundi 20 août par la visite de travail du Conseil Œcuménique des Eglises (COE) dont la délégation est conduite par son Secrétaire général, le révérend Docteur Olav Fykse , la Congrégation pour évangélisation des Peuples conduite par son secrétaire, la Conférence des Eglises de Toute l’Afrique (CETA) sous la direction de son président le révérend docteur et les représentants légaux, chefs des confessions religieuses.

 

L’assistance

Étaient aussi présentes, la délégation du Vatican composée de trois personnes, la délégation de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) forte de huit personnes conduite par son président André Bokundoa, la délégation de l’Armée du Salut avec à sa tête le Colonel Amei, celle de l’Islam conduit par les Imams Ali et Moussa, l’Eglise Orthodoxe avec ses délégués, l’Eglise Kimbanguiste et d’autres confessions religieuses.

Dans son mot de bienvenue, le président de la CENCO, Marcel Utembi a adressé ses cordiales salutations au révérend docteur, secrétaire général du COE et aux membres de sa délégation ainsi qu’à toutes les délégations venues « rejoindre le peuple congolais dans ses peines et ses espoirs pour la liberté et la dignité humaine ».

La CENCO espère que leur présence aura aussi contribué à trouver les pistes de solution aux graves questions sociales et politiques de la RDC. Au nom du Pape François, le président de la CENCO a particulièrement salué le secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des Peuples qui a bien voulu s’adjoindre à la délégation du COE en visite en RDC.

Dans ce mot de bienvenue, l’Archevêque de Kisangani a indiqué que c’est depuis des décennies et sous l’impulsion de l’Esprit-saint, est né un mouvement très noble, qui domine sur le particularisme de nos appartenances religieuses et qui, bien au-dessus de vicissitudes historiques qui nous caractérisent, brille d’un éclat sans cesse renouvelé, à savoir l’ « œcuménisme ». « C’est un mouvement en faveur de l’unité des chrétiens. En effet, nous sommes en marche vers l’unité. Nous unissons nos forces dispersées pour les canaliser en vue d’un même idéal : l’annonce de la victoire de la croix sur le mal, de la lumière sur les ténèbres, de la vie sur la mort. Bref, il s’agit de porter l’espérance chrétienne au monde, car celui que l’on croyait mort, Jésus, est vivant pour l’éternité », a dit le président de la CENCO.

Il a aussi reconnu que notre pays semble encore loin de vivre des temps meilleurs, vu les incertitudes du moment. Toutefois, le peuple congolais espère que l’aboutissement heureux du processus en cours pourra lui garantir le début d’un avenir radieux. Dieu étant le Maître de l’histoire de la RDC, les congolais doivent naturellement confier à Lui et compter également sur leur implication effective et leur appui fraternel.

« Pour nous, pasteurs du peuple de Dieu, c’est un devoir sacré d’accompagner notre peuple en quête de sa dignité humaine et de sa promotion intégrale. Nous sommes persuadés que c’est dans l’accompagnement de notre mission prophétique et des services rendus à notre peuple que nous trouverons la plus belle récompense auprès du Seigneur », a précisé Marcel Utembi.

Gel Boumbe           

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :