La CENCO était présente à l’investiture de Félix Tshisekedi

La CENCO était présente à l’investiture de Félix Tshisekedi

Mr l’abbé Georges Kalenga, 2ème Secrétaire Général adjoint de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), a effectivement pris part comme dél

Processus électoral: Les observateurs de la Commission Épiscopale Justice et Paix n’ont pas accès aux BRTC à Idiofa
« La CENCO exhorte vivement les autorités congolaises à revenir sur leur décision en laissant le compatriote Moise Katumbi rentrer au pays »
Mgr Marcel Utembi : « Nous allons voir ensemble les moyens pastoraux à mettre en œuvre pour conduire le Peuple confié à notre charge pastorale sur les chemins du bonheur »

Mr l’abbé Georges Kalenga, 2ème Secrétaire Général adjoint de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), a effectivement pris part comme délégué de la CENCO à la cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi, nouveau président de la République, le jeudi 24 janvier 2019, au Palais de la Nation.

Il avait entre ses mains l’invitation adressée nommément à S.E. Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO et déposée au Centre interdiocésain pour cet événement. Si l’investiture avait eu lieu le 18 janvier 2019 comme annoncé précédemment, l’archevêque de Kisangani et président de la CENCO aurait pris part à cette cérémonie. Nul n’ignore qu’il a des charges pastorales à Kisangani et il ne pouvait pas tourner les pouces à Kinshasa pour attendre cet événement.

Selon certains medias sociaux, bien des gens parlent de leur déception suite à l’attitude la CENCO qui aurait boycotté la cérémonie d’investiture du nouveau chef de l’Etat. Qu’ils sachent que la CENCO a délégué un secrétaire général pour la représenter à cette cérémonie.

Pour ceux qui feront le saint Thomas, ils n’ont qu’à contacter l’imam Moussa de COMICO et chargé des relations publiques de la plateforme des confessions religieuses pour être convaincus.

Par ailleurs, un bihebdomadaire tente d’attirer la clientèle en s’en prenant à cœur joie à l’Episcopat. Si un article est signé avec un nom qui ne se retrouve pas dans l’ours du journal et qui n’est pas suivi de la mention « Correspondance particulière », et un autre ne porte aucune signature, cela pose le problème du sérieux de ce tabloïd.

L’auteur d’un des articles accuse S.E. Mgr l’archevêque de Kinshasa de s’être rebiffé quand il a conseillé à Félix Tshisekedi, dans une interview à France 24, de « ne pas oublier d’où il vient. Il vient du peuple, le peuple souffre ». Pour l’auteur de cet article, dans la première partie, l’archevêque de Kinshasa parle de l’origine tribale du leader de l’UDPS et, quand il ajoute « il vient du peuple », ce prince de l’Eglise se rebiffe.

Comme il est déplorable de voir certains medias descendre si bas, à chercher à lire le noir entre les lignes quand tout est clair. L’origine dont il est question ici c’est le Peuple et rien d’autre. En affirmant qu’il vient du peuple, S.E. Mgr Fridolin Ambongo n’a cherché qu’à préciser sa pensée, qu’il soit bien compris par le destinataire de ce message. En outre, S.E. Mgr l’archevêque de Kinshasa n’a fait que transmettre la pensée de la CENCO qui renferme aussi des Evêques de la tribu du président Félix Tshisekedi. La CENCO est un milieu intégrateur où les Evêques de toutes les tribus du pays se côtoient.

Les responsables de ce bihebdomadaire sont priés de jeter un coup d’œil au journal La Prospérité du vendredi 25 janvier 2019 pour lire un article écrit après une analyse sérieuse sur les propos de l’archevêque de Kinshasa sur France 24. Ils pourront alors faire un effort pour élever le niveau de leurs analyses et de leurs écrits.

JR Bompolonga

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :