La CENCO encourage les différents acteurs sociopolitiques à déposer leurs propositions de calendrier électoral à la CENI

La CENCO encourage les différents acteurs sociopolitiques à déposer leurs propositions de calendrier électoral à la CENI

« La Conférence Episcopale Nationale  du Congo recommande à tous les partis politiques non composantes du Comité national de suivi de l’Accord (CNSA),

Double réjouissance à la Conférence Nationale Épiscopale du Congo
Abbé Donatien Shole : La CENCO veut la garantie, le Président Joseph Kabila doit se prononcer
LA CENCO DENONCE LES ATTAQUES CONTRE L’EGLISE CATHOLIQUE ET SA HIERARCHIE

« La Conférence Episcopale Nationale  du Congo recommande à tous les partis politiques non composantes du Comité national de suivi de l’Accord (CNSA), CENI, et du gouvernement à proposer leurs calendriers électoraux  à la CENI en vue de trouver un calendrier consensuel, »  a déclaré le secrétaire général de la CENCO, l’abbé  Donatien Nshole, au cours d’un entretien avec les journalistes de DIA et CECOS, ce jeudi 02 novembre 2017 dans son bureau au centre interdiocésain.

secrétaire général de la CENCO

Abbé Nshole secrétaire général de la CENCO

Après l’entretien du mercredi 1er novembre 2017,  avec le vice-président de la CENI, Norbert Basengezi, la CENCO lance un appel aux partis à proposer, après consultation des spécialistes, un calendrier électoral qui permettra à la CENI de trouver un calendrier final selon l’esprit de l’accord de la Saint Sylvestre qui prévoit une mesure de parachèvement du processus électoral après le 31 décembre  2017: « Nous voulons un calendrier réaliste et juste tout en sachant que le temps du parachèvement ne peut pas dépasser le temps du délai préalablement fixé qui était d’une année, » précise l’abbé Nshole.

Pour sa part,  la CENCO, avec le concours de son équipe d’évaluation du processus électoral,  déposera à la CENI avant la fin de cette semaine une proposition du calendrier électoral.

Le secrétaire général de la CENCO invite la population à rester débout tout en exigeant des garanties concrètes et des signes forts de la tenue des élections dans un délai raisonnable : « Le Débout congolais reste d’actualité, » a-t-il dit.

Le secrétaire général de la CENCO lance cet appel après avoir accompagné au siège de la CENI, le président de la Commission épiscopale américaine « justice et paix », Monseigneur Oscar Cantu. « Cette commission est partenaire de la CENCO et fait de plaidoyer au sénat américain pour l’intérêt du peuple congolais. Il est venu rendre visite à la CENCO pour connaître dans quelle situation nous vivons afin de nous aider à aller de l’avant », a indiqué l’abbé Donatien Nshole.

Pour l’abbé, cette visite au bureau de la CENI était pour la CENCO une occasion de rappeler une bonne fois au bureau de la CENI que ce calendrier attendu doit être conforme à l’esprit de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Répondant à une question relative à la volonté de la population de descendre dans la rue après le 31 décembre 2017 pour exiger le départ du président Kabila, le secrétaire général de la CENCO a déclaré : « Nous comprenons l’impatience et l’exaspération de la population qui souffre et qui veut aller à tout prix aux élections. Le plus important c’est d’atteindre l’objectif. Dans l’Accord de la saint Sylvestre, il a été prévu l’éventualité d’un parachèvement au-delà du 31 décembre 2017 à certaines conditions. Celles-ci, malheureusement, ne sont pas bien remplies à ce jour. Il est maintenant question de remédier à l’imperfection de l’état actuel des choses en donnant des garanties à l’opinion ».

Prisca Materanya et Pétronelle Lusamba

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :