La CENCO attire l’attention de l’ONU sur la nécessité d’une aide humanitaire d’urgence en RDC

La CENCO attire l’attention de l’ONU sur la nécessité d’une aide humanitaire d’urgence en RDC

Trois points essentiels ont été développés par le secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole de

L’Abbé Donatien Nshole à l’échange de vœux : la CENCO a joué un rôle très important pour le processus électoral
DECLARATION PRELIMINAIRE DE LA MOE JPC/CENCO SUR LES SCRUTINS DU 30 DECEMBRE 2018
POINT DE PRESSE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CENCO SUR LE PROCESSUS ELECTORAL

Trois points essentiels ont été développés par le secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, le lundi 19 mars 2018 pour présenter la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans certains territoires de la RD Congo, ainsi que le processus électoral.

Les membres des nations unies

         Les membres des nations unies

Il s’agit donc de la situation humanitaire et sécuritaire en RD Congo, les causes du drame, ainsi que les attentes du peuple congolais. L’abbé Nshole a déploré la reprise du cycle de violences en Ituri, la dégradation de la situation humanitaire dans les provinces du Nord et Sud-Kivu, Maniema, Tanganyika et Kasaï.

« Concernant le territoire d’Ituri, la situation est caractérisée par la violence, ainsi que la dégradation de la situation humanitaire. En effet, depuis le 17 décembre 2017, l’on assiste à une escalade de la violence en Ituri et sur plusieurs territoires voisins.  La communauté Hema est ciblée, mais on ne connait pas l’identité et les motivations des assaillants. A l’heure qu’il est, on enregistre plus d’une centaine de morts et environ 330. 000 déplacés. Il y a pour ainsi dire une urgence humanitaire dans ce territoire, » a expliqué l’abbé dans son exposé.

Dans l’allocution de la CENCO, lue par le secrétaire général de la CENCO, en parlant de la situation dans le Grand  Kasaï, les évêques ont souligné les conséquences des affrontements ayant opposé les milices du chef traditionnel Kamuina Nsapu aux forces de l’ordre, obligeant plus d’un million de personnes, dont beaucoup d’enfants,  à fuir loin de leurs villages pour chercher refuge. Dans le Tanganyika, le conflit intercommunautaire entre les pygmées et les bantous dans le territoire de Manono et de Kabalo a occasionné environ 200 000 déplacés.

La CENCO souligne également les attaques de ADF (Allied Democratic Forces), dans le Nord Kivu, notamment dans le territoire de Béni. Dans le Sud Kivu, les milices de Raia Mutomboki sèment la terreur. Les affrontements entre ce groupe et les FARDC poussent la population à se réfugier à Shabunda.

Pour la province de l’Equateur, la CENCO signale la présence des réfugiés centrafricains au nord ouest. De nos jours, la RD Congo compte 4.49 millions des déplacés internes selon les statistiques publiées fin décembre 2017.

La CENCO attire l’attention de l’ONU sur la nécessité d’une aide humanitaire d’urgence pour venir en aide aux populations déplacées, ainsi qu’aux victimes de l’insécurité qui sévit dans plusieurs territoires de la RD Congo.

« Pour éviter que la situation humanitaire dramatique que traverse la RDC ne s’aggrave, il s’avère nécessaire que l’ONU s’implique d’avantage et fasse urger la tenue de bonnes élections en RDC. L’épiscopat congolais est convaincu que seules les élections crédibles, transparentes et apaisées peuvent donner au peuple congolais des gouvernants légitimes capables de faire face à la crise multiforme qui ronge le pays » a proposé la CENCO.

Au regard de la situation dramatique dans laquelle vivent certains compatriotes, la CENCO demande à l’ONU de s’impliquer d’avantage afin d’accompagner la RD Congo dans l’organisation des élections crédibles et transparentes. Elle pense que la mise en œuvre des dispositions de l’Accord de la Saint Sylvestre et le respect des dates clés du calendrier électoral  sont des préalables nécessaires à la tenue des élections en Rd Congo.

Prisca Materanya

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :