La CEJP forme des femmes candidates à battre campagne et à gagner les élections

La CEJP forme des femmes candidates à battre campagne et à gagner les élections

La commission épiscopale justice et paix (CEJP)  a ouvert un atelier de formation pour l’accompagnement des femmes et des jeunes candidats de part

Le président Félix Tshisekedi veut voir la culture du numérique gagnée la population et des administrations congolaises
Abbé Nshole : Les mines congolaises, un secteur à moraliser 
RDC : Des responsables des confessions religieuses s’unissent pour la protection des forêts tropicales
Vue de l'assistance au cours de l'atelier de formation organisée par la CEJP au Centre Interdiocésain

Vue de l’assistance au cours de l’atelier de formation organisée par la CEJP au Centre Interdiocésain

La commission épiscopale justice et paix (CEJP)  a ouvert un atelier de formation pour l’accompagnement des femmes et des jeunes candidats de partis politiques pour mieux battre campagne à Kinshasa, ce mercredi 14 novembre 2018, sur le thème principal : stratégie pour gagner les élections. Organisé dans la grande salle du centre interdiocésain, l’atelier ira jusqu’au 15 novembre de la même année.

Cette  initiative de la CEJP, à 10 jours  de la campagne électorale pour les prochaines  élections du 23 décembre 2018, a pour objectif de contribuer à l’émergence d’un leadership féminin pour un juste accès de la femme à la vie politique en tant qu’électrice et candidate aux élections. La formation s’inscrit dans le programme éducation civique et électorale, à travers le projet : promotion de l’éducation civique et électorale pour l’engagement actif des femmes et des jeunes en RDC.

Au premier jour de cet atelier, plus de 50 jeunes candidats ont été outillés sur les deux premiers modules centrés sur les règles du pouvoir  et les stratégies de campagne exposés par Mme Rose Mutombo Kiese, présidente nationale du Cadre permanant des concertations de la femme Congolaise  (CAFCO).

Selon Mr Bernard Nzemba, modérateur de la formation, il est plus qu’urgent, non seulement de sensibiliser la population sur le vote utile aux élections prochaines, mais aussi à s’investir pour la représentativité de la femme au sein des institutions en votant pour la femme. C’est pourquoi les femmes candidates doivent également être outillées pour battre  efficacement campagne afin de convaincre leur électorat.

A travers cette formation qui se termine le 15 novembre, la Commission justice et paix vise à identifier une liste des obstacles à la participation de la femme à la vie politique, de trouver des stratégies et mécanismes pour soutenir les candidates  à battre campagne pour les élections prochaines.

Prisca Materanya

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :