La 55ème Assemblée plénière des évêques de la CENCO a été ouverte

La 55ème Assemblée plénière des évêques de la CENCO a été ouverte

Il s’est ouvert ce lundi 25 juin 2018, la 55ème Assemblée Plénière ordinaire de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) au Centre d’Accuei

L’élection de la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo à la tête de la francophonie : divergence d’opinions sur sa nomination
Journée mondiale de la justice sociale l’ONU préoccupée par les mouvements de travailleurs
4ème édition de la journée internationale de lutte contre le harcèlement scolaire, réagissons

Il s’est ouvert ce lundi 25 juin 2018, la 55ème Assemblée Plénière ordinaire de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) au Centre d’Accueil Caritas Congo à Kinshasa.

Cette Assemblée qui regroupe l’ensemble de l’épiscopat congolais intervient une semaine après la réunion du Comité Permanent qui a évalué l’état d’exécution des décisions de l’Assemblée plénière  extraordinaire et du Comité Permanent de février 2O18. Il a aussi reçu et analysé les rapports d’activités de toutes les Commissions et des autres structures de la CENCO.

Au milieu Mgr Utembi, de droite à gauche, Mgr Ambongo et l'abbé Nshole

Au milieu Mgr Utembi, de droite à gauche, Mgr Ambongo et l’abbé Nshole lors du discours d’ouverture

A en croire Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani et président de la CENCO , lors de son mot d’ouverture « Cette session essentiellement pastorale va devoir se pencher sur l’adoption et/ou approbation concertée de toutes ces matières préparées par l’Assemblée plénière notamment : Directoire National de la Pastorale du mariage et de la Famille ; Catéchisme national inculturé (2ème partie), Guide pour l’Apostolat des Laïcs, Vademecum du Curé et des vicaires paroissiaux, Contribution de la CENCO aux 20 points d’Action pastorale des Migrants et Réfugiés proposés par le Pape François, etc. ».

Considérant la situation sociopolitique de la RD Congo, Mgr Utembi a fait remarquer  « la montée des inquiétudes relatives au processus électoral ». Et de renchérir qu’ « après une analyse du paysage socio pastoral, le Comité Permanent a relevé quelques défis pastoraux qui se résument en une question : Que faire pour que le processus aboutisse, dans le délai prévu, à des élections crédibles ?

Enfin, il a rappelé à tout et chacun (des évêques), de veiller à une gestion rationnelle du temps pour épuiser le traitement des matières inscrites à l’ordre du jour. « Étant donné que la matière à l’ordre du jour de la présente session est  abondante », a conclu Mgr Utembi.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :