UCC pour l’éducation en environnement à la base

UCC pour l’éducation en environnement à la base

La Faculté des Communications Sociales de l’Université Catholique du Congo (UCC) depuis un certain temps organise annuellement  des  tables rondes

Le nouveau code de la famille appelle à une protection mutuelle du couple
Abbé Léonard Santedi : « Le professeur abbé Robert Kamangala nous laisse une leçon du travail dans la discrétion mais du travail efficace »
Des élèves et le coordinateur des écoles conventionnées catholiques de Kinshasa ont visité l’Université catholique du Congo
Des participants à la table ronde

Des participants à la table ronde

La Faculté des Communications Sociales de l’Université Catholique du Congo (UCC) depuis un certain temps organise annuellement  des  tables rondes ou colloques de réflexion sur les faits environnementaux et leurs éventuelles conséquences sur l’humanité.

C’est dans cette perspective qu’il s’est tenu du jeudi 07 au samedi 09 juin, la 4ème table ronde sur la communication environnementale,  sous le thème : « Education en environnement et au développement durable à travers les espaces éco-éducatifs en République Démocratique du Congo », au site de Mont-Ngafula.

Faisant référence à l’encyclique « Laudato Si » du Pape François sur l’environnement, lorsque ce dernier estime que « l’environnement constitue notre patrimoine et notre maison commune », Hilaire Mbiye, professeur en communications et chercheur en environnement, initiateur de ce colloque, est revenu lors de son mot de circonstance sur l’objectif de cette 4ème table ronde sur l’environnement. Il s’agit donc ici « de réfléchir sur les différents espaces d’éco-socialisation. Mais aussi,  sur leurs rôles, en vue de combattre l’ignorance dans ce domaine, car chaque citoyen, comme le stipule la Constitution (art. 53) : « … chaque citoyen a droit à un environnement sain et propice à son épanouissement et il a le devoir de le protéger… ».

Prise des intervenants à la 4ème Table Ronde

Prise des intervenants à la 4ème Table Ronde

Et, à l’orateur de poursuivre : « … aujourd’hui, l’environnement est confronté à d’énormes  problèmes liés, non seulement, à sa transformation naturelle, mais aussi et surtout à sa destruction par l’homme ; Soit pour des intérêts socio-économiques, soit par ignorance.  Et les conséquences de cette destruction produisent des effets directs sur l’homme. Pour renchérir, le Prof. Hilaire Mbiye a trouvé que Ceux- ci sont dus au manque de la culture environnementale dans les milieux socio-éducatifs (familles, communautés religieuses, écoles, ONGs ou autres entreprises…. ».

Il convient aussi de le soulever, cette 4ème édition a coïncidé avec le vingt- cinquième ans d’existence de la Faculté des Communications Sociales et a eu le grand mérite de réunir les décideurs politiques, les entrepreneurs, les scientifiques, les opérateurs des médias et de la société civile (nationales et internationales) ; mais également, certaines structures sociales qui ont réfléchi, chacune  en ce qui le concerne, sur sa partition à jouer au sein des espaces  éco-éducatifs. Et cela, en vue de combattre l’ignorance dans le cadre de protection et sauvegarde de l’environnement à la base.

Junior (foulard) Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :