L’ Organisation Internationale de la Francophonie, OIF, forme au recrutement des Policiers et Gendarmes pour les Nations Unies.

L’ Organisation  Internationale de la Francophonie, OIF, forme au recrutement des Policiers et Gendarmes pour les Nations Unies.

L’ Organisation  Internationale de la Francophonie, OIF, a soutenu et accueilli une formation pour le recrutement des policiers et gendarmes individue

Nouveau rebondissement dans le meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï
Journée mondiale de la justice sociale l’ONU préoccupée par les mouvements de travailleurs
Enquête sur les massacres au Kasaï :la communauté internationale demande la collaboration et l’honnêteté des dirigeants congolais

L’ Organisation  Internationale de la Francophonie, OIF, a soutenu et accueilli une formation pour le recrutement des policiers et gendarmes individuels dans les missions de paix des Nations unies, organisée du 18 au 20 juin 2018 par FRANCOPOL.

A l’instar des formations qui avaient pris place à Ouagadougou en 2012, Rabat en 2013 et à Paris en 2015, cette 4e session avait pour but de renforcer les connaissances et la compréhension des modes de sélection et de recrutement des policiers et gendarmes au sein des missions de maintien de la paix onusiennes.

Durant ces trois jours, les 24 participants issus de 12 Etats contributeurs de personnels et membres de l’OIF, ont été sensibilisés aux différentes méthodes de recrutement, et formés sur les techniques de formulation de candidatures aux Nations unies. Ils ont pu, grâce à des simulations et une autoévaluation, apprendre à préparer et réussir le processus d’entretien des Nations unies axé sur les compétences et la rédaction de curriculum et de fiches de candidatures selon les modèles standards de l’ONU.

OIF Francopol 2018

OIF Francopol 2018

Les participants ont pu, au terme de la formation, développer leurs connaissances et compétences grâce à l’expertise mobilisée par la Division de la Police (UNPOL) du Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) des Nations unies pour les former.

La cérémonie de clôture a été l’occasion de rappeler, en présence de Sophie Hatt, Présidente de Francopol, de la représentante de l’Observatoire Boutros Ghali du maintien de la paix, Claire Gaudin et d’Alexandre Rinaudo, Formateur et représentant de l’UNPOL, l’engagement de l’OIF aux côtés de ses Etats membres pour accroître leurs capacités de contribution aux opérations de maintien de la paix.

Le défi face à la moitié des missions de maintien de la paix onusiennes déployée sur des théâtres francophones

« Je vous encourage, chers participants, à partager, dans vos pays respectifs, les connaissances et l’expérience acquises lors de cette session, ce afin de renforcer les capacités de vos collègues, et ainsi accroître les possibilités des francophones de manière générale à accéder à des postes sur le terrain au sein des opérations de maintien de la paix ou au Secrétariat des Nations unies. Une telle démarche permettra, à terme, de relever un défi de taille : parvenir à un niveau de contribution francophone en cohérence avec le contexte actuel dans lequel il est établi que la moitié des missions de maintien de la paix onusiennes est déployée sur des théâtres francophones », a conclu Georges Nakseu le Directeur « Affaires politiques et gouvernance démocratique »,

Cette session de formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Maintien et consolidation de la paix » de l’OIF visant, entre autres, à accroître la participation des Etats et personnels francophones aux opérations de paix, et ainsi concourir à l’instauration d’un environnement stable et apaisé dans l’espace francophone.

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :