Kinshasa: Le forum sur la vaccination pour protéger les enfants des maladies infectieuses en RDC a vécu

Kinshasa: Le forum sur la vaccination pour protéger les enfants des maladies infectieuses en RDC a vécu

Lancé  le lundi 22 juillet 2019 à Kempiski Fleuve Congo Hotel à Kinshasa par le ministère de la Santé, le Forum National sur la vaccination et l’éradi

Un appui de l’OMS contre la propagation d’Ebola dans six provinces
Ebola en Rdc : La banque mondiale débloque 300 millions de dollars pour la riposte
Ebola en RDC : l’épidémie ralentit, l’OMS préqualifie un vaccin

Lancé  le lundi 22 juillet 2019 à Kempiski Fleuve Congo Hotel à Kinshasa par le ministère de la Santé, le Forum National sur la vaccination et l’éradication de la polio en RDC s’est clôturé le mardi 23 juillet 2019. Au cours de ce forum sur le thème, « Ensemble, protégeons nos enfants des maladies évitables par la vaccination »,   il était question de traiter sur la recrudescence des maladies infectieuses telles que la polio, la rougeole, la maladie à virus Ebola et le choléra.

A ce forum, Pierre Kangudia  ministre a.i de la Santé, avait rappelé que l’Assemblée mondiale de la santé avait approuvé, en 2012, le plan d’action mondial pour les vaccins pour la période allant de 2012 à 2020. Ce plan d’action avait pour objectif de faire face à la morbidité, la mortalité et l’incapacité dues aux maladies évitables par la vaccination, avec son lot d’épidémies accompagnées d’un nombre élevé de décès, surtout parmi les enfants de moins de 5 ans.

Présent au lancement du forum, le Président de la République, Félix Tshisekedi, s’est dit soulagé de la tenue de ces assises pour échanger sur les moyens de mieux protéger les enfants par la vaccination, ainsi que sur l’éradication de la poliomyélite en RDC.  Il a ainsi appelé les  participants à ce forum de faire de leur mieux afin de faire des propositions captivantes  en ce qui concerne la vaccination pour l’éradication de la poliomyélite avec un système de santé renforcé.

Le président de la République a affirmé que certaines maladies qui tuent les enfants sont évitables par la vaccination. « C’est pour cette raison que notre pays a toujours soutenu cette activité à travers le Programme élargi de vaccinations du ministère de la santé publique, que ce soit par la vaccination continue de routine que par des campagnes de vaccination des masses », a-t-il indiqué.

Le chef de l’État, dans son adresse, a indiqué que conscient que la santé est un des droits fondamentaux des congolais, sa vision est que tout congolais ait accès à tous les soins et services de santé de base dont il a besoin, sans en courir une ruine financière ou économique. Il a reconnu que malgré les efforts du gouvernement et des partenaires, le pays enregistre encore un taux de mortalité infantile parmi les plus élevés au monde. C’est pour cela qu’il a pris l’engagement de faire de la santé l’un des principaux piliers de son action à la tête de l’État.

Pour sa part, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr. Matshidiso Moeti, a félicité le chef de l’État pour son engagement fort qu’il a pris à travers son programme d’urgence, de faire de la couverture sanitaire universelle une de ses priorités nationales. Elle a souligné que la vaccination est l’une des interventions à haut impact, pouvant aider à sauver des vies humaines. « Ce qui permettra au pays de faire face aux multiples épidémies, telles que la maladie à virus Ebola, la rougeole, la fièvre jaune etc. », a-t-elle soutenu.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :