Kinshasa : la société SECAD va recycler chaque année 3 millions des tonnes de déchets

Kinshasa : la société SECAD va recycler chaque année 3 millions des tonnes de déchets

Les Kinois produisent chaque jour 8.000 tonnes de déchets qui rendent insalubre la ville Kinshasa. Il est important que les dirigeants en prennent con

Environnement : Makala bio une source d’énergie bio pour les ménages kinois
Les Matetois plaident une nouvelle prise en charge de la gestion de ramassage déchets
La gestion des déchets, une urgence pour la ville de Kinshasa

Les Kinois produisent chaque jour 8.000 tonnes de déchets qui rendent insalubre la ville Kinshasa. Il est important que les dirigeants en prennent conscience et s’engagent à redoré l’image de la capitale  jadis ‘‘Kin la belle’’. C’est dans cette optique que les ministères de l’Énergie et celui de l’Industrie ont signé un protocole entente avec la société SECAD le lundi 1er juillet 2019. Ce protocole prévoit de recycler dans les mois prochains 3 millions de tonnes de déchets (en plastique).

D’après M.Laurent Chuet, la signature de ce protocole d’accord, est une réponse à la préoccupation du Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui avait dépêché une mission des experts du gouvernement et du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) en Espagne au mois de mai dernier. « La ville de Kinshasa produit plus de 3.000 000 de tonnes de déchets chaque  année   sans qu’aucune solution ne soit trouvée en ce qui concerne leur recyclage », a fait remarquer M. Laurent Chuet.

Au-delà du fait que la ville de Kinshasa sera nettoyée dans son ensemble, ce projet va contribuer à l’accès de la population Kinoise à une électricité régulière. Dans ce protocole d’accord, la SECAD collectera sur l’ensemble de la ville, les déchets des hôpitaux, les déchets industriels, ménagers, les détritus des pneus usagés, les sacs plastiques, etc. Les déchets collectés seront transformés en énergie électrique, qui sera revendue à la SNEL (Société Nationale d’Électricité) pour alimenter les ménages kinois. Il est prévu également la construction d’un centre de tri des déchets avant leur processus de transformation.

Laurent Chuet a indiqué  que la société SECAD va investir plus de 2 milliards de dollars américains pour la réalisation de ce projet qui sera capable de produire environ 340 MW heure d’électricité verte grâce à l’élimination de 3.000.000 de tonnes de déchets annuels de la ville de Kinshasa. Il a annoncé qu’avant la fin de l’année 2021, les deux premières centrales seront déjà en service et que les camions poubelles sillonneront les rues de Kinshasa pour collecter les déchets.

Laurent Chuet est convaincu que  ce projet initié par la RDC est le plus important d’Afrique en matière environnementale et stratégique pour la  planète. ‘’Collecter les déchets et nettoyer une des plus grandes villes du continent africain aura un impact sur l’ensemble du continent et réduira de manière significative la pollution déversée chaque année dans les océans par le fleuve Congo.

Le projet comprendra 6 centrales d’incinération, 4 centres de triage de déchets pour les filières de recyclage, 150.000 (cent cinquante mille) containers poubelles seront installés à travers la ville Kinshasa, et 1 000 (mille) camions poubelles sillonneront la ville et en définitive 8 000 (huit mille) emplois seront créés au profit des Congolais, a conclu le président délégué général  de la SECAD.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :