Kinshasa : Dix jours passés, aucun prisonnier politique n’a été libéré

Kinshasa : Dix jours passés, aucun prisonnier politique n’a été libéré

Le parlement debout de Lemba Super faisait débat hier mardi 12 mars 2019, sur la libération des prisonniers politiques, comme l’avait promis le Présid

La recevabilité du projet de loi électorale aurait été monnayée à la chambre basse
Le MSR attend du ministère de l’Intérieur des décisions conformes à la Constitution, à la Loi sur les partis politiques et à l’Accord de la Saint Sylvestre
Lancement officiel du projet de vulgarisation du projet de l’Accord de la Saint Sylvestre par le CALCC et l’AETA

Le parlement debout de Lemba Super faisait débat hier mardi 12 mars 2019, sur la libération des prisonniers politiques, comme l’avait promis le Président Félix Tshisekedi au cours de son discours tenu à l’esplanade de l’Échangeur le 02mars 2019 où il avait présenté son programme d’urgence de 100 jours.

Jean Muvunga,  l’un des membres du parlement debout, a déclaré  qu’il espérait à l’accomplissement de toutes les promesses du  président de la république. Selon lui, Félix Tshisekedi a déjà mis tout en œuvre pour la réhabilitation des routes, l’Office de voirie et drainage (OVD) est déjà en marche pour cette tâche. Il reste convaincu que tout va être réalisé dans les 100 prochains jours.

C’est ainsi que les jeunes de Lemba demandent à tous les prisonniers  politiques d’avoir de la  patience et de compter sur la parole du président de la république. Ils ont souligné que c’est un homme de parole  sauf que le chrono de dix jours qu’il avait mis en marche était vraiment le minimum possible pour régulariser leur situation. Pour eux,  rien n’est tard, les  jours d’accomplissement de ses actions  ne sont pas encore écoulés.

Selon d’autres sources,  Joseph Olengankoy, président du Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), a lancé un appel  à la patience après l’audience qu’il avait eue le lundi  11 mars 2019 avec le chef de l’État. Il avait souligné que ce processus  entre dans le cadre des prérogatives  aussi bien du chef de l’État que  du ministère de la Justice.

Dada Babala (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :