Journée mondiale du Diabète, pandémie et enjeu de santé publique

Journée mondiale du  Diabète, pandémie et enjeu de santé publique

Le 14 novembre de  chaque année le monde commémore la  Journée Mondiale du Diabète. Le thème retenu pour cette année est «  Les femmes et le diabète »

Progression du choléra dans le Haut Lomami et le Sud Kivu
65ème Journée mondiale des lépreux, le cardinal Turkson refuse des lois discriminatoires
L’importance des plantes médicinales dans la fabrication des produits pharmaceutiques

Le 14 novembre de  chaque année le monde commémore la  Journée Mondiale du Diabète. Le thème retenu pour cette année est «  Les femmes et le diabète ».

dépistage du Diabète

dépistage du Diabète

A la suite de cette célébration, la Fédération internationale du diabète et l’ensemble des associations membres dans le monde font de la mobilisation dans l’objectif de mieux faire connaître le diabète, sa prise en charge et surtout les moyens de le prévenir.

Selon l’OMS, il y a 400 millions de personnes diabétiques dans le monde, c’est une véritable pandémie et un enjeu de santé publique majeur. Information, prévention, prise en charge et accompagnement des patients sont des aspects essentiels pour faire reculer la maladie.
Des regrets sur la confidentialité de la célébration locale

Interrogé sur la journée du Diabète, Monsieur Janvier Kamwang, diabétique depuis 20 ans, se plaint de la confidentialité concédée à cette journée en RDC. Pour lui la population a encore une idée erronée du Diabète, selon laquelle c’est une maladie de riche et de l’homme blanc.  «  Aujourd’hui maladie  atteint de plus en plus un grand nombre de la population congolaise et pauvre, mais elle reste méconnue du point de vue origine, cause et conséquence », souligne-t-il.

Selon monsieur Kamwang,  le dépistage en Rdc n’est pas systématique et surtout en milieu urbain, alors qu’elle devait l’être  à l’approche de la quarantaine pour un plus grand nombre. Les diabétiques sont livrés à eux mêmes, l’insuline n’est pas subventionnée.

Mr Kamwang, regrette qu’en Rdc, la journée ne soit célébrée que chez les diabétiques, dans des associations de diabétiques  et dans des centres où on accueille les diabétiques. « Elle devait être célébrée dans des écoles, églises, universités, marchés, ainsi que dans les associations de femmes, vu que le thème retenu cette année les concerne, afin d’atteindre un grand public dans la sensibilisation à la prévention, pour mieux vivre », a-t-il souhaité.

Pétronelle Lusamba

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :