Joseph Kabila inaugure un nouveau bâtiment administratif de l’INPP à Lubumbashi et une usine des produits explosifs à charge civile à Likasi

Joseph Kabila inaugure un nouveau bâtiment administratif de l’INPP à Lubumbashi et une usine des produits explosifs à charge civile à Likasi

Le président de la République, Joseph Kabila, a inauguré le dimanche 02 décembre à Lubumbashi, le bâtiment administratif de la direction provinciale d

C’est quoi un « Saut-de-mouton »
RDC : Le Budget 2019 évalué à 10.352,3 milliards FC, soit près de 6 milliards USD
RDC : Le ministre des Finances José Sele confirme l’appui budgétaire d’un milliard USD non remboursable pour 2020

Le président de la République, Joseph Kabila, a inauguré le dimanche 02 décembre à Lubumbashi, le bâtiment administratif de la direction provinciale de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP)  du grand Katanga. La cérémonie a connu la présence de quelques  membres du gouvernement central, des gouverneurs de provinces du Haut Lomami et du Tanganyika ainsi que des cadres et agents et cadres de l’INPP.

Lubumbashi, le nouveau bâtiment administratif de l’INPP 

Le ministre d’État et ministre du Travail emploi, prévoyance sociale (TEPS) Lambert  Matuku Memas,  a exprimé sa joie de voir la direction provinciale de l’INPP du grand Katanga être dotée d’un centre ultra moderne de formation professionnelle, afin d’améliorer la qualité de la main d’œuvre en RDC et de lutter contre la pauvreté, le chômage pour un Congo fort à l’émergence  2030.

Pour sa part, le gouverneur de la province du Haut Katanga, Célestin Pande Kapopo, a, dans son mot de bienvenue, rendu hommage au Chef de l’État pour la réalisation de cette œuvre, grâce au partenariat entre la RDC et le Japon.

De son côté, l’administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe a expliqué que ce centre va former plusieurs mains d’œuvres qualifiées,  il va également lutter contre le chômage et créer plusieurs emplois pour les jeunes. Ce centre moderne organise plusieurs filières de formation notamment  l’électro mécanique, le froid, la gestion des réseaux, l’automobile, l’électricité. Les travaux ont duré 18 mois et 30 centres ont été créés sur les 39 que compte cette institution.

Kabila inaugurant le bâtiment de l’INPP devant les différents invités

« Dans dix ans, l’INPP a formé 40 mille travailleurs contre deux mille seulement les années antérieures. Il compte atteindre  une formation de 100 mille personnes dans l’avenir », a-t-il dit avant d’énumérer plusieurs projets de construction des centres de formation à travers le pays.

Quant au  représentant de l’agence de coopération japonaise, il a souligné la détermination de son pays à soutenir la RDC,  avant d’indiquer que la JICA opère en RDC dans cinq filières à savoir : la santé, la réforme de la police, les infrastructures, la formation de  capital humain et l’environnement.

Alors que la coopération entre l’INPP et l’agence japonaise Jica date depuis 1980, ayant pour mission de promouvoir la formation professionnelle de la population congolaise, l’Ambassadeur du Japon en RDC, Karube, a indiqué que ce projet était signé le  21 octobre 2015 par les deux parties.

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila à Likasi

Un jour avant, soit le samedi 1er décembre, le Chef de l’Etat congolais, a procédé dans la ville de  Likasi, située à 120 km de Lubumbashi, au lancement de la production de la Sino congolaise d’exploitation (SICODEX), société anonyme  créée grâce au partenariat avec la Chine  et à  l’inauguration de l’usine de fabrication des produits explosifs à charge civile.

Pour lui, ce partenariat vise la relance du secteur minier, et que la SICODEX a l’obligation d’assurer  la production des explosifs civils pour les mettre à la disposition des entreprises minières.

L’usine a une capacité de production de 10 mille tonnes d’émulsion en cartouche, 10  mille tonnes d’Anfo emballé, 30 mille tonnes d’émulsion et 60 mille tonnes d’Anfo. L’usine de Likasi a une superficie de  100 hectares  avec une production de 60 mille tonnes en vrac mélangé par an,  tandis que celle de Kolwezi a une superficie de 200 hectares pour une capacité de production de  50 mille tonnes par an. Cette société travaille dans le respect des normes environnementales, les coutumes locales.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :