JO-2018 de Pyeongchang, les Corées du Sud et du Nord fument le calumet de la paix

JO-2018 de Pyeongchang, les Corées du Sud et du Nord fument le calumet de la paix

Les 23è Jeux Olympiques d’hiver 2018 qui se déroulent à Pyeongchang, en Corée du Sud, ont été officiellement déclarés ouverts, ce vendredi 9 février à

Maika Munan déterre la hache de guerre contre la Socoda, le PCA Verckys et la Ministre de la culture
Djouna Mumbafu tout feu tout flamme à Paris et très chaud à Manchester
L’Académie des Beaux-arts a abrité la 1ère édition du festival « Eza possible »

Les 23è Jeux Olympiques d’hiver 2018 qui se déroulent à Pyeongchang, en Corée du Sud, ont été officiellement déclarés ouverts, ce vendredi 9 février à 13h42 par le Président de la République Coréen, Moon Jae-in. Le président du comité d’organisation de ces jeux d’hiver, Lee-Bom, qui a pris le premier la parole a remercié l’assistance en disant: « Merci papa, merci maman, merci CIO. »

A son tour, le président du CIO, Thomas Bach s’est aussi exprimé : « Il y a deux ans à Rio, le CIO avait lancé un puissant message d’espoir avec les réfugiés. Aujourd’hui, les deux Corées, en défilant ensemble, envoient un puissant message de paix. »

La flamme Olympique

La cérémonie a été suivie par la chanson « Imagine » de John Lennon, reprise par quatre chateurs Coréens, avant que la flamme olympique défile sur la piste qui accueillera les épreuves de ski. Dans moins de temps, le drapeau olympique apparait dans le stade et il ne manquait plus que le porteur de la flamme. C’était alors l’arrivée de l’heure du serment olympique. Le ton martial de l’homme qui a lu ce serment donnait l’impression de quelqu’un venu déclarer la guerre au Nord.

Dans le stade, la flamme olympique est là, portée par la championne olympique du golf, puis par un footballeur, auteur du but victorieux face à l’Italie lors de la coupe du monde 2002 prend le relais. Deux athlètes, des hockeyeuses, une de la Corée du Nord et l’autre de la Corée du Sud, se présentent pour allumer la vasque olympique. C’est finalement Kim Yuna, championne olympique à Vancouver en 2010 en patinage artistique, que vient l’honneur d’allumer la vasque olympique.

Défilé commun

Autre symbole fort, une heure plus tard lors du défilé des athlètes : le passage en commun des sportifs des deux pays, vêtus de blanc et dont les tenues portaient seulement le mot « Corée » dans le dos.
Groupés derrière le drapeau de l’unification coréenne – la silhouette bleu pâle de la péninsule sur fond blanc – les Coréens ont reçu une grande ovation de la part des 35 000 spectateurs réunis dans le stade olympique, sous le regard des dirigeants des deux pays

Jong Su Hyon, pour le Nord et Park Jong, pour le Sud, ont gravi de concert l’escalier lumineux qui menait à la vasque

C’est ce samedi 10 février 2018 que se dérouleront les compétitions jusqu’au 25 février. Plus de 2.900 sportifs vont se disputer les 102 titres décernés dans sept sports et 15 disciplines durant cette quinzaine, premier grand rendez-vous de sport de l’année 2018 avant la Coupe du monde de football en Russie cet été.

Jeux de la paix, un rapprochement

Baptisés les « Jeux de la paix » par la Corée du Sud, les Jeux Olympiques 2018 sont d’ores et déjà marqués par le spectaculaire rapprochement opéré entre les deux Corées, ennemies historiques officiellement toujours en guerre depuis 1953. Alors que les derniers mois avaient été marqués par de fortes tensions entre les deux pays, le dernier mois a bouleversé la donne et abouti à la participation de 22 sportifs nord-coréens aux JO, en plus de l’envoi d’une délégation diplomatique de haut niveau.

Kim Yong Nam, chef de l’Etat Corée du Nord,  sa sœur de Kim Jong Un assise derrière Mike Pence, Vice Président des Etats-Unis et Shinzo Abe, Premier Ministre Japonais lors de la cérémonie d’ouverture des JO-2018  (AP Photo/Patrick Semansky, Pool)

Vendredi, Kim Yo Jong, la sœur du leader nord-coréen Kim Jong Un est ainsi arrivée au Sud pour la cérémonie d’ouverture, devenant la première des membres de la dynastie régnant au Nord à fouler le sol du grand rival depuis la fin de la guerre de Corée.

Le président de la Corée du Sud Moon Jae-in et le chef d’Etat de la Corée du Nord Kim Yong Nam se sont par ailleurs rencontrés vendredi, échangeant une poignée de main avant la cérémonie d’ouverture. Dans le stade vendredi, au début de la cérémonie d’ouverture, Kim Yo Jong, la sœur de Kim Jong Un, et le président sud-coréen se sont également serré la main.
L’heure précédant la cérémonie a toutefois été moins conviviale, le vice-président américain Mike Pence esquivant le dîner organisé en amont.

L’Afrique est présente aux JO-2018

Bobeuses nigérianes

Huit pays africains participent à ces jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Le Nigéria est représenté par quatre athlètes en bobsleigh Skelton. Anciennes sprinteuses, les bobeuses nigérianes entrainées aux Etats-Unis espèrent remporter la première médaille africaine dans cette discipline. Elles rassurent qu’elles ne vont aux JO pour faire la figuration.

Gel Boumbe

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :