Jean-Pierre Kalamba : Plus ou moins USD 400 millions pour les élections locales

Jean-Pierre Kalamba : Plus ou moins USD 400 millions pour les élections locales

La commission électorale nationale indépendante (Céni) procède déjà à l’inventaire de matériel électoral qui a été mis à sa disposition pour l’organis

Serge Mayamba : « Les 504 jours de la CENI constituent une prospection dangereuse »
La CENI expérimente la machine à voter devant les journalistes
Corneille Nangaa fait un état des lieux du processus électoral aux confessions religieuses

La commission électorale nationale indépendante (Céni) procède déjà à l’inventaire de matériel électoral qui a été mis à sa disposition pour l’organisation de trois élections directes du 30 décembre 2018 et les deux indirectes, sénatoriales et des gouverneurs. Ce rapport sera présenté auprès de l’Assemblée nationale dès la session de septembre prochaine.

Logo de la Céni

Selon le rapporteur de la Céni, Jean-Pierre Kalamba, intervenu sur Top Congo, plus de 40 techniciens sont du côté de l’aéroport pour réinitialiser les machines en vue de les apprêter pour la situation future. « Il est prévu qu’après les élections ou à la fin d’un processus, les gestionnaires inventorient ce qu’ils avaient utilisé et qui peut être recyclé. Et c’est ça qui sera fait comme inventaire », précise-t-il.

Alors que le mandat du bureau de la Céni est non renouvelable, Jean-Pierre Kalamba croit encore à la reconduction de leur équipe pour les six élections locales qui restent à organiser.

« Pour parler des élections indirectes, les six élections qui sont restées, il faut qu’on ait un gouvernement avec lequel nous allons échanger sur le budget de plus ou moins 400 millions, parce que nous aurons encore à identifier, recruter, former, rémunérer et déployer plus ou moins 650 milles agents. Après l’inventaire, nous aurons à compléter des machines qui ne sont plus bonnes par d’autres, les encres indélébiles et plus ou moins 55 millions de bulletins à acheter », annonce-t-il.

C’est depuis juin dernier que Corneille Nangaa et son équipe sont arrivés à la fin de leur mandat. En attendant la désignation d’une nouvelle équipe composée d’autres têtes pouvant continuer à animer cette institution d’appui à la démocratie, Jean-Pierre Kalamba fait des propositions. « Avant de penser à quoi que ce soit, nous devons parler de budget car tout se fait avec l’argent », estime-t-il.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :