Jean-Paul Mulyanga porté à la tête du Bureau de liaison avec le Parlement

Jean-Paul Mulyanga porté à la tête du Bureau de liaison avec le Parlement

C’est à l’issue de la cérémonie de remise et reprise, le vendredi 4 mai 2018, avec son prédécesseur, l’abbé Jean-Pierre Muhingisa, que l’actuel di

La CEJP/CENCO publie un rapport sur l’inscription des électeurs
Les coordonateurs provinciaux de la Commission épiscopale de la justice et paix en réunion à Kinshasa
La CENCO invite le peuple congolais à veiller attentivement à la réalisation des étapes importantes du calendrier électoral
Kindu

Jean-Paul Mulyanga avec les autorités locales à Kindu

C’est à l’issue de la cérémonie de remise et reprise, le vendredi 4 mai 2018, avec son prédécesseur, l’abbé Jean-Pierre Muhingisa, que l’actuel directeur du Bureau de liaison parlementaire (BLP), Jean-Paul Mulyanga, a effectivement pris les rênes de ce service technique de la CENCO. C’est suite à l’indisponibilité de l’ancien directeur que la prise des fonctions du nouveau directeur a été retardée.

« J’ai la joie de vous informer que lors de sa session statutaire tenue à Kinshasa du 19 au 23 février 2018, le Comité Permanent des Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) s’est plu à vous nommer comme Directeur du Bureau de Liaison avec le Parlement pour un premier mandat de trois ans ». C’est en ces termes que par une lettre datée du 29 mars 2018, le président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani, a notifié à Jean-Paul Mulyanga sa nomination à la tête du Bureau de Liaison avec le Parlement (BLP).

A titre de rappel, signalons que lors de sa 51ème assemblée plénière, la CENCO a mis en place le BLP dans le but de faciliter la communication avec le pouvoir législatif appelé à être constamment à l’écoute de la population. Le BLP se définit comme un service technique, capable d’aider la population à faire parvenir ses besoins auprès des élus d’une part et, d’autre part, d’assister les élus dans la compréhension de leur rôle relatif à l’exercice de la démocratie.

Jean Paul

Jean-Paul à l’aéroport de Mbandaka

Dans la lettre de nomination de Jean-Paul Mulyanga, le président de la CENCO lui a demandé de travailler au Centre interdiocésain en étroite collaboration avec le Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP), sous la supervision du Secrétariat général de la CENCO.

L’actuel directeur de BLP est un ancien de CEJP au sein de laquelle il a œuvré durant 14 ans.  Il a été recruté en  mars 2004 à cette commission. Comme Mgr Marcel Utembi le lui a recommandé, Jean-Paul Mulyanga a déclaré que le BLP continuera à collaborer avec la CEJP et son réseau national des CDJP (commissions diocésaines) et des CLPP (Cellules de liaison parlementaire provinciale).

Pour paraphraser le cardinal Laurent Monsengwo qui, lors de la Conférence nationale souveraine (CNS), avait déclaré que le pays avait besoin d’un premier ministre « vertébré », le Comité permanent a porté son choix sur un travailleur infatigable, un pèlerin assidu de la gouvernance participative. En homme de terrain, il a sillonné le pays pour apporter dans plusieurs coins et recoins son savoir faire en cette matière. Il ne nous reste qu’à lui souhaiter un fructueux mandat à la tête de BLP.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :