Jean-Lucien Bussa interdit l’organisation des veillées mortuaires dans l’enceinte de la FIKIN

Jean-Lucien Bussa interdit l’organisation des veillées mortuaires dans l’enceinte de la FIKIN

Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, interdit désormais l'organisation des veillées mortuaires dans l'enceinte de la Foire internatio

Les habitants de Kindele lancent un cri d’alarme au gouvernement provincial de Kinshasa
Taxation particulière des minerais stratégiques: risque ou audace
Réunion de conjoncture économique au tour du 1er ministre : La préparation du budget 2020, le secteur minier au cœur du sujet

Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, interdit désormais l’organisation des veillées mortuaires dans l’enceinte de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN). Jean-Lucien Busa a annoncé cette mesure mardi 10 septembre lors d’une réunion de prise de contact avec les responsables de services publics relevant de son secteur.

C’est sa première mesure depuis sa reconduction à la tête de ce ministère. Il a profité de cette occasion pour demander au comité de gestion de cette structure de remettre l’argent perçu auprès des familles qui devaient organiser les activités funéraires à la Foire Internationale de Kinshasa.

Le souci du ministre de commerce extérieur est de reformer la FIKIN afin de répondre aux standards de foires internationales. Pour lui l’organisation de foires agricoles devrait normalement avoir lieu à la FIKIN Faut-il signaler que ça fait exactement 50 ans que la Foire Internationale de Kinshasa a été crée. C’était un cadre où il s’exerçait des activités foraines, commerciales, etc. C’était un lieu de rendez-vous et de détentes des écoliers pendant les grandes vacances… Mais hélas ! La FIKIN n’a pas été épargnée lors des pillages des années 1991 et 1993. Et depuis elle a sombré jusqu’à ce jour où elle sert malheureusement de lieu funéraire.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :