Je suis un Africain … malgré tout

Je suis un Africain … malgré tout

Après  une prestation en demi teinte à la phase de pool de coupe du monde de football 2018 en Russie, les débats ont été âpres   dans les rues de Kins

Entraînements à l’Etranger des Léopards Football Hommes et Volleyball Dames
Une victoire, deux nuls et une défaite pour quatre équipes congolaises engagés dans les championnats continentaux africains
Une commission pour refonder la Linafoot

Après  une prestation en demi teinte à la phase de pool de coupe du monde de football 2018 en Russie, les débats ont été âpres   dans les rues de Kinshasa hier 28 juin 2018. Elimination en direct de la télé. « Je suis un Africain » ont clamé, tout de même, bon nombre de spectateurs convaincus du bon spectacle livré par des joueurs du continent et ce malgré des défaillances qui ont conduit à une telle élimination depuis 1982.

 

D’autres spectateurs ont fait montre d’une appréciation mitigée.  Cette double vision a été vue dans les places publiques des capitale et autres grandes villes d’Afrique.

 

Fans congolais du Football

Fans congolais du Football

En dépit des contreperformances, nombre de fans africains du football affichent leur satisfaction car leurs équipes  ont perdu avec la manière, du moins celles de la sous région subsaharienne. Beaucoup d’entre eux n’en reviennent pas de l’élimination du Sénégal, le premier a avoir suscité non seulement de la fierté mais de l’espoir de tout un continent. Jusqu’à présent ils sont abasourdis face à une disposition particulière  du règlement de la coupe du monde. Le classement par cartons jaunes récoltés au cours des matchs a entraîné l’éviction des Lions de la Teranga. Le jugement des arbitres qui ont officié au cours des matchs entre pays africains et non africains n’a pas provoqué une levée de boucliers unanime contre ces référés. Des fans plus énervés ont fulminé contre les décisions incompréhensibles à les entendre. Certains carrément en colère, à l’exemple de cette religieuse, fans du football, rencontrée au couvent, a affirmé avec conviction que des joueurs africains ont été approchés par la partie adverse. Sœur Anne a déploré l’absence de combativité des attaquants sénégalais dans le rectangle colombien. Elle attribue cette faiblesse, étrange d’après elle, à un but intéressé.    Toutefois, des supporters africains plus modérés ont tenté d’expliquer les subtilités des règles de football (mains allant vers la balle, corses épaules contre épaules, et autres simulations ou exagérations). Ces derniers ont refusé de se cantonner dans des récriminations stériles et pleurer des penalties    non sifflées.

Du génie à la rigueur apprise dès le bas âge

Fans africains

Fans africains

Quelques spectateurs plus au fait du football ont procédé à des analyses plus profondes des défaites africaines. Le génie naturel des athlètes africains a souvent surpris les équipes européennes mais la rigueur dans la préparation dès le jeune âge des Européens a joué contre les représentants du continent africain a déclaré Ruth, jeune professionnelle des médias.  Junior, un autre professionnel de médias a plaidé pour la prise en charge des acteurs africains pour les aider à gérer les fins de matchs. Nombre d’équipe africaines de football ont encaissé des buts évitables en fin des parties. L’attaque souvent époustouflante en début de partie se retrouvait atone et a fait supporté le poids sur les défenseurs. Charles, professionnel chevronné de la presse, a tenu à différencier la prestation des équipes maghrébines des équipes subsahariennes. Les premières mieux organisées demeurent inférieures aux formations occidentales voire sud américaines. Les équipes sénégalaises et nigérianes ont  surpris avec des individualités affirmées. Charles demande aux autorités africaines de préparer leurs footballeurs de façon précoce et systématique. « Le monde du football n’évolue plus dans  la civilisation de la cueillette », a conclu ce journaliste qui ne cesse de dénoncer les travers des responsables africains enclins à des engagements au gré des circonstances.

De l’amour passion à l’amour raison

Kabeya, autre vieux chevalier de la plume a réfléchi à voix haute sur l’attitude des fans du football d’Afrique. Selon ce journaliste, nombre de spectateurs africains vont soutenir quelques pays européens, surtout ceux qui ont eu des colonies sur continent et particulièrement les pays qui alignent des athlètes en provenance de l’Afrique. Dans cet aspect, la France joue sur du velours tant elle a adopté des joueurs talentueux locaux d’Afrique de l’Ouest. Le Portugal et l’Angleterre sont aussi habitués à aligner des valeurs africaines. Le Brésil et l’Argentine sont supportés par les Africains pour le beau jeu offensif pratiqué par ces pays latino américains.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :