Indépendances catalane et kurde suscitent prudence des voisins européens et menaces des asiatiques

Le projet de l’Indépendance catalane en Espagne embarrasse des voisins européens et l’indépendance kurde provoque de la fermeté et des menaces militai

Sud-Kivu : Conflit foncier entre Joseph Kabila et les habitants de la localité de Mbobero, 2500 personnes dans la rue
Le constat des Evêques à Nikki Haley : Joseph Kabila demeure le problème et la solution de la crise congolaise
Alphonso Lulundakio de Lukyo HTCIM : Le gouvernorat de Kinshasa n’a pas tenu ses engagements

Le projet de l’Indépendance catalane en Espagne embarrasse des voisins européens et l’indépendance kurde provoque de la fermeté et des menaces militaires des voisins asiatiques. Des jeunes analystes congolais, du Centre de réflexion de Barumbu, ont constaté, étonnés, la différence d’accueil des voisins et même de l’Onu. Le CRB compte des diplômés des filières des Facultés de Relations internationales e autres Facultés de droit de la ville.

Les jeunes analystes, se confiant à l’Agence Dia, ont déclaré que vues d’Afrique, plus précisément de la RDC, les intentions d’indépendance de la Catalogne en Espagne et du Kurdistan en Irak n’ont pas suscité des débats passionnés sur ces phénomènes plutôt lointains. Néanmoins, les membres du cercle de Barumbu ont constaté la différence de réaction des voisins européens et asiatiques au Moyen Orient des pays voisins.
Prudence des pays européens

catalogne

catalogne

L’Union européenne a simplement condamné les élections en Catalogne tout en dénonçant les violences policières, est le premier constat de ces analystes. Les pays européens voisins ont affiché officiellement un silence teinté d’embarras comme la France pour son voisin l’Espagne. « Peut-être craint-elle, estiment les jeunes analystes, la contamination en Corse ou au Pays Basque, même prudence en Belgique avec les bisbilles entre Flamands et Wallons ou en Italie avec le contraste de développement entre le Nord (Milan) et le Sud (Naples). Les analystes ont cependant apprécié l’approche anglo-saxonne de la Grande-Bretagne qui a laissé l’Ecosse organiser son référendum pour une indépendance rejetée par ailleurs par les écossais. Le Canada a laissé l’organisation du référendum de l’indépendance pour le Québec, il y a quelques années. L’indépendance du Québec a été rejetée par les votants.

Refus de l’indépendance du Kurdistan par des voisins belliqueux

KURDISTAN

Le cas du Kurdistan a provoqué des réactions plus musclées ont constaté ces jeunes analystes de Barumbu à Kinshasa. L’Onu a condamné la démarche vers l’indépendance avec dans la foulée, l’Union européenne et les Etats Unis. Les pays voisins ont affiché une fermeté radicale contre les velléités d’indépendance du Kurdistan. En premier lieu, l’Irak qui comprend le Kurdistan, menace de fermer les aéroports de cette région pour les vols vers Erbine. L’Iran, ennemi de l’Irak dans la région, la Syrie et surtout la Turquie sont opposés à cette indépendance. Turquie et Irak mènent déjà des manœuvres militaires aux frontières du Kurdistan. Tous ces pays voisins comptent des minorités plus ou moins grandes kurdes dans leurs pays. En Afrique, les jeunes analystes, ont constaté les jeunes analystes, le silence est grand car le continent obéit au principe de ne pas se mêler des affaires intérieures des pays et surtout de ne pas discuter des frontières héritées de la colonisation.

Silence de l’Afrique

Du continent africain, aucun son officiel n’est émis sur ces projets d’indépendance, peut-être pour éviter d’éveiller les vieux démons est l’analyse de ces jeunes analystes. Ils ont rappelé que dans leur sagesse, les dirigeants africains ont adopté dans la Charte de l’Union Africaine le respect des frontières héritées de la colonisation. Ils ont souligné la répression armée des velléités d’indépendance autoproclamées du Biafra au Nigeria et de la Casamance au Sénégal. En RDC, les provinces sécessionnistes ont été matées par l’Armée régulière assistée par des Forces onusiennes. Actuellement, aucun des deux grands leaders de l’Opposition Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi, respectivement originaires du Kasaï et du Katanga, provinces sécessionnistes d’antan, n’évoque ce passé des années 60’. Ils aspirent à diriger la RDC.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :