Hop Land Congo a organisé deux journées de sensibilisation des jeunes sur l’énergie renouvelable

Hop Land Congo a organisé deux journées de sensibilisation des jeunes sur l’énergie renouvelable

A l’occasion de la journée mondiale de l’Afrique, le samedi 25 mai, l’association écologiste Hop Land Congo en collaboration avec le ministère de l’Environnement a organisé à Kinshasa deux journées d’action concrète sur le climat sous le thème: « Jeunes de la RDC vers l’accès pour tous à l’énergie 100 % renouvelable à l’horizon 2030 ». Les 24 et 25 Mai 2019, les  deux journées ont servi, l’une, à la réflexion à la promotion des énergies renouvelables et la lutte contre les fossiles en RDC ; et l’autre, à la sensibilisation à vélos, suivie d’un plaidoyer pour l’accès pour tous à l’énergie propre.

Au cours de cette journée de réflexion, il a été question de conscientiser les participants sur les atouts écologiques que possède  la République Démocratique du Congo. Selon l’intervenant, la RDC a un taux national d’électrification de 9%, et d’1% seulement pour le monde rural, alors que 78% de la population congolaise vit dans le Congo profond. L’orateur a insisté sur les opportunités qui existent en RDC, notamment les vastes ressources naturelles et minérales. En plus d’avoir un sous-sol riche en minerais, il a affirmé que la RDC possède suffisamment de potentiel énergétique pour alimenter en électricité les trois quarts du continent Africain.

Il a cependant évoqué les difficultés : « Le pays connait beaucoup de problèmes sur le plan des infrastructures, empêchant ainsi l’interconnexion entre provinces bien que le potentiel énergétique soit très élevé. Face à tous ces défis, les énergies renouvelables ont un avantage comparatif avéré.

Cet atelier de réflexion qui a connu la participation de plus des 300 participants venus de toutes les couches sociales de Kinshasa était une occasion favorable de sensibiliser des Kinois sur les atouts  des énergies renouvelables : «  Les principaux atouts des énergies renouvelables sont qu’elles évitent l’exposition aux diverses formes de pollution, améliorent la santé humaine, développent l’économie locale et favorisent la préservation de l’environnement » ont souligné les organisateurs.

Tout en ajoutant que malgré ces avantages incontestables, les énergies renouvelables tardent à trouver leur essor en RDC. La principale cause de ce retard est imputable aux cadres institutionnels et légaux qui ne sont guère favorables aux investissements dans ce secteur. Les défis à relever consistent à faire face au déficit d’information auquel la population congolaise en général et kinoise en particulier est confrontée.

C’est avec la marche de sensibilisation qui a débuté à la place du Cinquantenaire sur le boulevard Triomphal et qui a pris fin à la place de la Gare centrale sur le boulevard du 30 juin que se sont clôturées les deux journées d’action climat.

Prisca Materanya

COMMENTS