Goma: les habitants des quartiers Kasika, Majengo et Kyeshero victimes de vols sonnent l’alarme

Goma: les habitants des quartiers Kasika, Majengo et Kyeshero victimes de vols sonnent l’alarme

Depuis plus de 2 semaines les habitants des quartiers Kasika et Majengo dans la commune de Karisimbi et Kyeshero dans la commune de Goma sont dans une

Une campagne de vaccination lancée pour lutter contre la dixième épidémie d’Ebola en RDC
Mgr Willy Ngumbi Ngengele a pris canoniquement possession du diocèse de Goma
Ebola en RDC : L’OMS appelle les pays frontaliers de la RDC à la solidarité dans la lutte

Depuis plus de 2 semaines les habitants des quartiers Kasika et Majengo dans la commune de Karisimbi et Kyeshero dans la commune de Goma sont dans une insécurité terrible. Les habitants de ces quartiers ont exprimé leur ras-le-bol le lundi 15 octobre 2018 suite à la multiplicité de vols à main armée par des inciviques qui sont des hommes en uniforme non autrement identifiés.

D’après un habitant du quartier, c’est la nuit que ces vols sont commis et ces malfrats opèrent souvent  sous la pluie, ce qui fait que les habitants sont sur leur garde et ne dorment presque pas pendant une nuit pluvieuse.

Mme Nelly, habitant du quartier Kyeshero raconte que c’est devenu pire qu’avant car ils opèrent  aussi bien la nuit que le jour.  « Ils étudient le terrain et arrivent sur les lieux ciblés avec des gros véhicules ou camions dans lesquels ils transportent les meubles volés », a-t-elle  confié.  Ce qui fait qu’actuellement les habitants n’arrivent plus à dormir profondément quand il pleut nuitamment de peur de connaître ce vol ». Cette situation dérange la population de ces quartiers.

Selon un habitant du quartier Kasika, il ne se passe plus deux jours sans qu’aucun cas de vol ne soit commis dans plus d’une maison.  Le cas le plus récent est celui perpétré dans 6 maisons différentes la semaine dernière. « Nous ne savons pas à quel saint nous vouer et pourquoi cette pratique persiste pendant que la police, qui est censée nous protéger ainsi que nos biens, ne répond même pas au téléphone dont les numéros ont été donnés à la population en cas de vol ou agression ». Il déplore cette passivité de la part des autorités de la police nationale congolaise de cette ville.

La population demande que les autorités prennent des dispositions pour permettre aux  paisibles citoyens de vivre dans la quiétude.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :