Forum économique mondial de Davos: «Nous ne pouvons pas rester silencieux», écrit le pape François

« Nous ne pouvons pas rester silencieux face à la souffrance de millions de personnes dont la dignité est blessée » : le pape François adresse un mess

1er mars : L’Ucofem dans un marathon des femmes des médias avec leurs confrères pour l’égalité des chances
Ce que les Congolais attendent du discours de Kabila devant le Congrès
Après la France, les Etats-Unis sanctionnent le général Muhindo, Gédéon Kyungu, Guidon Shimiray et Lucien Nzabamwita

« Nous ne pouvons pas rester silencieux face à la souffrance de millions de personnes dont la dignité est blessée » : le pape François adresse un message, en anglais, à M. Klaus Schwab, président exécutif du Forum économique mondial qui se tient à partir de demain, à Davos-Klosters, en Suisse (23-26 janvier 2018).

 

Pape François au Davos

Pape François au Davos

Le pape invite à voir les causes : « Nous ne pouvons pas continuer à avancer comme si la propagation de la pauvreté et de l’injustice n’avait pas de cause. C’est un impératif moral, une responsabilité qui implique tout le monde, que de créer les bonnes conditions pour permettre à chaque personne de vivre dignement. »

Le pape invite le monde des entreprises à dire non à « une culture du «jetable» » et à « une mentalité de l’indifférence ». Il y voit « un énorme potentiel pour effectuer un changement substantiel en augmentant la qualité de la productivité, en créant de nouveaux emplois, en respectant les lois du travail, en luttant contre la corruption publique et privée et en promouvant la justice sociale, en même temps que le partage juste et équitable des profits ».

Le pape insiste sur la « responsabilité » des entreprises pour forger un avenir meilleur: « Il y a une responsabilité grave à exercer un sage discernement, car les décisions prises seront décisives pour façonner le monde de demain et celui des générations futures. »

Le pape appelle à des mesures concrètes et au courage des grands entrepreneurs: « Il est maintenant temps de prendre des mesures courageuses et audacieuses pour notre planète bien-aimée. C’est le bon moment pour mettre en œuvre notre responsabilité de contribuer au développement de l’humanité. » Le pape souhaite aux participants d’avoir « le désir de faire avancer le bien commun ».

Innovation au Forum économique de Davos 2018. Sept femmes co-présidentes

 

Christine Lagarde du FMI co-présidente Davos

Christine Lagarde du FMI co-présidente Davos

Sept femmes co-président le Forum économique mondial (WEF) de Davos, en janvier 2018, Le Forum économique mondial (WEF) de Davos, en ce mois de janvier 2018, est présidé exclusivement par des femmes, a annoncé une porte-parole du WEF. Parmi elles figurent la directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde, la Première ministre norvégienne Erna Solberg et la directrice générale d’IBM Ginni Rommety.

La directrice générale d’Engie Isabelle Kocher, la physicienne italienne et directrice générale du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) Fabiola Gioanotti, la fondatrice de la coopérative rurale pour les femmes Mann Deshi Bank, Chetna Sinha, et la secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI) Sharan Burrow président également l’événement, qui s’étend sur quatre jours du 23 au 26 janvier 2018. Les sept co-présidentes du WEF ont été défini le programme et mènent les débats. Le Forum de Davos est régulièrement critiqué pour ne pas donner assez de place aux femmes.

 

Chetna Sinha Coopérative  rurale indienne au Davos

Chetna Sinha Coopérative rurale indienne au Davos

La 48e conférence de Davos s’est donné pour objectif « d’explorer les racines des multiples fractures politiques, économiques et sociales de la société mondiale » et de trouver « des solutions pragmatiques » pour y faire face.

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :