Flavien Kaputo, un jeune artiste qui a foi en l’avenir

Flavien Kaputo, un jeune artiste qui a foi en l’avenir

Flavien Kaputo, jeune artiste peintre de 23 ans a du talent à revendre car outre la peinture, il affirme qu’il fait également des bracelets en bam

Faucons et Colombes s’empoignent à propos de la visite ratée des responsables de l’Onu et de l’Ua
Loin de répondre aux attentes du peuple, Kabila s’est adressé à ses partisans et non à la Nation
Message de la CENCO à la SADC : La solution à la crise actuelle se trouve dans l’Accord de la Saint-Sylvestre
Flavien Kaputo

Le jeune artiste Flavien Kaputo

Flavien Kaputo, jeune artiste peintre de 23 ans a du talent à revendre car outre la peinture, il affirme qu’il fait également des bracelets en bambous, la céramique, le dessin, il s’exerce aussi dans la littérature. Interviewé par l’Agence catholique DIA le jeudi 21 juin 2018, dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa, le jeune artiste souligne que le dessin est inné pour lui, c’est depuis 8 ans qu’il s’est lancé dans la peinture en passant par l’Institut des Beaux-arts.

Kaputo  réalise des portraits, des tableaux qui représentent la faune et la flore, il fait quelques fois l’art abstrait, et aussi la peinture publicitaire sur le mur de boutique, pharmacie et autres…

Flavien Kaputo

Le peintre en action

L’artiste déclare qu’il peut très bien gagner sa vie dans l’art et même devenir célèbre en organisant des expositions régulièrement à de bons endroits. L’artiste a participé  dans plusieurs expositions qui l’ont fortement marqué et encouragé.

Le jeune artiste  déplore le manque d’intérêt chez le public  kinois au début, mais actuellement,  il pense convaincre et intéresser un bon nombre de personnes. Il déplore aussi le fait que ses clients marchandent  parfois excessivement ses œuvres  par manque de moyen financier.

Pour se faire connaitre, Flavien Kaputo, fils de son temps, explique qu’il poste ses œuvres sur les réseaux sociaux, notamment sur sa page Facebook « Kaputo Artiste » il intéresse personnellement le  client. Il dit qu’en moyenne, par mois, il reçoit 5 à 8 commandes. Il fixe le cachet selon le thème et le délai du tableau.

Au terme de ses propos, le jeune artiste a trouvé l’occasion de conseiller ses confrères artistes à ne pas toujours se plaindre devant les médias, mais de se mettre au travail en ayant un esprit de créativité, de ne pas toujours copier, être original pour sortir de l’ordinaire …C’est ainsi qu’à son avis un artiste pourra émerger.

Marianne Kaputo (stagiaire Ifad) 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :