Félix Tshisekedi appelle les magistrats à une justice sans céder à la corruption

Félix Tshisekedi appelle les magistrats à une justice sans céder à la corruption

Dans son discours à l’occasion de la Journée africaine de lutte contre la corruption le jeudi 11 juillet 2019, le Président de la République Félix Tsh

Bataille pour le label Udps
Devant une marée humaine à la Place-Sainte-Thérèse, Félix Tshisekedi a gagné son pari
L’UDPS accuse Bruno Tshibala au parquet général prés la cour constitutionnel

Dans son discours à l’occasion de la Journée africaine de lutte contre la corruption le jeudi 11 juillet 2019, le Président de la République Félix Tshisekedi a réitéré son vœu de rétablir un État de droit. Le respect de la loi à tous les niveaux doit guider tout citoyen.   Il a ainsi fait « un appel au personnel de l’appareil judiciaire du pays, spécialement aux magistrats qui doivent, en toutes circonstances, rendre une justice juste et équitable sans pour autant céder à la tentation de corruption ».

Le président de la république promet également  des moyens  adéquats et conséquents à mettre  à la disposition de la Justice pour lui permettre de bien faire son travail. « Loin de moi l’idée de minimiser l’approche préventive qui consiste à mener des actions allant dans le sens de sensibiliser et de moraliser la population sur les méfaits de la corruption et des actes asociaux qui lui sont proches pour l’essor socio-économique de notre pays », a-t-il souligné.

Le chef de l’État estime qu’en plus de la  répression et la prévention doit s’ajouter le renforcement du cadre légal et institutionnel de lutte contre la corruption. « Cela requiert de revisiter notre arsenal juridique et institutionnel de lutte contre la corruption et de mettre en place d’autres mécanismes et moyens plus adaptés à la mutation du phénomène de la corruption, avec des sanctions plus dissuasives. »

Félix Tshisekedi a insisté sur l’approche répressive et met en garde les intouchables corrupteurs et corrompus d’hier et d’aujourd’hui. « Sous mon mandat, ces intouchables sont appelés à la reconversion par la stricte application de la loi. En conséquence, dans un avenir proche, je vais signer et déposer les instruments de ratification de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption. Cette ratification permettra, sans nul doute, à la RDC de récupérer les avoirs et les produits de transaction de la corruption disséminés dans les paradis fiscaux au détriment du bien-être social du peuple congolais », martèle le Président de la République.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :